C'est une nouvelle civilisation qu'il s'agit de faire naître

Une_nouvelle_civilisation.jpg
 

De quelques côtés que vous le preniez, les choses sont en train de tourner boudin pour notre vieux monde sur notre vieille planète. Surtout du côté de notre très vieil empire arrogant : Trump en,Amérique dont la folie n’a d’égale que l’hystérie stupide de ses opposants ; l’Union européenne qui n’en finit pas d’exploser ; le Moyen-Orient en sang ; et la France, mon pays, en train de sombrer dans le plus pathétique des ridicules avec une présidentielle caricaturale à en pleurer…

Nous autres, tristes descendants des Gaulois de près ou de vraiment très loin, ne pouvons guère grand-chose pour l’Amérique décadente ; ne pouvons que souhaiter le trépas le plus rapide possible pour une UE moribonde et qui a bien mérité de l’être ; n’avons que nos yeux pour pleurer la tragédie du Moyen-Orient, et notre raison pour constater que de nouvelles puissances — la Russie, la Chine, l’Iran — y ont damé le pion à notre Occident dépassé.

S’occuper de nos propres affaires ? Mais quelles affaires ? Les affaires glauques de ce salopard de Fillon qui vient de s’enfoncer un peu plus lors de sa dernière conférence de presse suicidaire ? Se raccrocher au wagon du godelureau insignifiant, ce Macron, que nous ont propulsé des banques bien plus en déroute qu’il n’y paraît et une oligarchie complètement à la ramasse ? Jouer le petit pion Hamon sorti miraculeusement d’un chapeau dégagiste, mais carbonisé par des années de complaisance trouble avec le crétin que nous avons nous-même bêtement élu pour échapper au petit paltoquet imbuvable qui le précédait ?

Avouez, le tableau est vraiment sinistre à souhait, l’horizon complètement bouché. Et pourtant, c’est dans ce paysage dévasté qu’il va falloir nous reconstruire.

« C’est une nouvelle civilisation qu’il s’agit de faire naître. »