Pied de nez aux imbéciles qui voudraient nous priver de la culture russe

Gilbert Bécaud, L'orange, 1964

Il suffit de nous replonger dans le passé pour retrouver l’illustration des drames que nous vivons aujourd’hui. Gilbert Bécaud, vous vous rappelez ? Vous connaissez ? Il officiait dans les années 60 et déjà tout y était. Du pied de nez à ceux qui veulent aujourd’hui nous priver de Dostoïevski, Pouchkine, Tchekhov, Tourgueniev… à la condamnation des jeteurs d’anathèmes contre les “complotistes” désignés ou les “poutinophiles” montrés du doigt.

Épilogue : 19 ans plus tard, Gilbert Bécaud écrivit une chanson dédiée à “La fille de Nathalie”, fruit de son amour avec celle qui lui servit de guide lors de sa visite à Moscou.

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.