Pays-Bas : le sursaut désespéré d’un monde mort

La police néerlandaise ouvre le feu lors d’une manifestation d’agriculteurs à Heerenveen.

On fait grand cas des manifestations populaires qui paralysent aujourd’hui les Pays-Bas. Et c’est vrai qu’elles sont spectaculaires. Le peuple qui enfin se réveille et fait valoir ses droits, quelle belle et encourageante image ! Les paysans allemands viennent même de leur apporter leur soutien. Pariez que d’autres paysans d’autres pays vont les rejoindre.

Sauf qu’il il y a quelque chose de paradoxal, et finalement d’assez désespéré et désespérant dans ce mouvement initié par les paysans néerlandais. Les émeutiers néerlandais ne manifestent pas contre une politique sanitaire absurde, contre l’obligation vaccinale ou contre l’imposition d’un quelconque pass sanitaire. Ils ne protestent pas contre la montée des inégalités et contre l’enrichissement obscène d’une élite sans foi ni loi. Ils se fichent de la mainmise de cette élite sur les médias du pays et du démantèlement de leur démocratie.

Non, les manifestants néerlandais s’en prennent aux mesures prises pour lutter contre la dégradation du climat. Contre la remise en cause de leur mode de vie productiviste d’avant. Contre la fin de leur vieux monde glauque en train de sombrer.

A propos de Pierrick Tillet 4102 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.