Le discours du coq, les singeries du poulailler et les premières fraises de Plougastel

Oh, quel navrant mardi que ce 8 avril ! Quelle comédie de nos gouvernants et de nos “élus du peuple” ! Que de simagrées, que de faux-fuyants et de vraies fuites en marche-arrière ! Étonnez-vous après que le “peuple” sidéré les mette tous dans le même panier (devraient faire gaffe que la guillotine ne revienne pas au-dessus).

Pourquoi le Front de gauche gagnerait à s’émanciper du PCF

Le premier tour des municipales aura au moins permis de décanter sérieusement le paysage politique français. À côté du délire psychotique entretenu artificiellement autour du FN, le principal enseignement aura été la rupture entre le Front de gauche et un PCF cacochyme, plus préoccupé de sauver ses vieux meubles que de défendre des idées qui ne lui servent plus que de prétexte.

La gentille Ioulia Timochenko se lâche : « Il est temps d’aller tuer les Russes »

Timochenko_.jpg

Elle est gentille, Ioulia Timochenko, la blonde icône ukrainienne préférée de nos médias alanguis. On lui donnerait le bon Dieu démocratique sans confession. Sauf que la Guigou refroidissante de Kiev vient de se faire pincer dans une conversation téléphonique pas piquée des hannetons, datée vraisemblablement du 18 mars dernier :

<< Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits Russes ainsi que leur leader ! >>

ONU : les pénuries alimentaires menacent d’une guerre mondiale… civile

Y a des nouvelles, je vous jure ! Juste avant de faire cuire vos deux précieux œufs à la coque du matin, voilà qu’un nouveau rapport de l’ONU, ou plus précisément de son Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), vous alarme sur les risques d’émeutes et de déflagrations civiles à échelle planétaire en raison des pénuries alimentaires.

Le coup d’État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis : la preuve

<< L’arroseur arrosé >>, rigole Olivier Berruyer sur son site les-crises.fr en transcrivant la fameuse discussion téléphonique piratée entre Olivia Nuland, sous-secrétaire d’État américaine pour l’Europe et l’Eurasie d’Obama, et l’ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt. Dire qu’il y en a encore pour croire que Poutine est le seul responsable de la crise ukrainienne !

Guerre en Ukraine : le jeu dangereux des blocs éclopés

Soldat_de_la_mort.jpg

Donc, on est bien d’accord, c’est bien de << guerre >> — une guerre qui se déroule dans un pays européen — dont il est désormais officiellement question à propos des évènements ukrainiens et de l’intervention russe en Crimée ?

<< Les forces russes accentuent leur pression, Kiev accuse Moscou d’actes de guerre >> (Le Monde, avec AFP et Reuters, 2 mars).