Une démarche quasi-religieuse qui n’a plus aucun lien avec la science

Voici le texte d’un certain Jean-Jacques Ohana glané sur un fil de discussion Twitter. Le passage de la raison à l’obscurantisme de croyances quasi-religieuses n’est-il pas le signe annonciateur de la fin des civilistations ? [Les intertitres sont du yetiblog.]


Avec la vaccination Covid, nous avons basculé dans un monde de croyance et de conviction qui n’a plus aucun lien avec la science.

Selon le philosophe de l’épistémologie des sciences Karl Popper, ce qui distingue une théorie scientifique d’une croyance est la capacité que nous avons à la réfuter ou encore à prouver que la théorie est fausse.

Le triple échec des vaccins

Or, les vaccins Covid étaient supposés :

  • être sûrs
  • empêcher la propagation de l’épidémie
  • protéger des formes graves

Concernant la sécurité des vaccins Covid, nous avons des accidents cardio vasculaires, neurologiques, inflammatoires cohérents avec l’étiologie de l’ARNm. Nous avons des signaux d’alerte cohérents sur toutes les pharmacovigilances mondiales. Tout est nié en bloc sans argument.

Concernant la propagation de l’épidémie, nous avons des pays entiers hyper vaccinés qui connaissent leur pic épidémique de Covid et des études médicales montrant que la contagiosité des vaccinés est similaire à celle des non vaccinés.

Concernant la protection contre les formes graves, nous voyons encore que l’efficacité du vaccin décline rapidement après 6 mois.

De la démarche scientique à un obscurantisme quasi-religieux

Plutôt que de réfuter le bien-fondé de la vaccination généralisée comme le ferait un scientifique, nous cherchons sans cesse des excuses à l’échec de l’expérience :

  • la faute des non vaccinés
  • la troisième dose pour tous
  • il faut vacciner les enfants

Si aucun fait, ni aucun constat ne peut jamais réfuter l’expérience de la vaccination Covid, alors nous sommes dans une démarche de croyance ou de religion qui échappe à toute démarche scientifique raisonnée.

Toute expérience doit définir en amont des objectifs à atteindre pour être réfutable si elle a échoué. La vaccination Covid qui n’est pas sure, n’empêche pas la contagion, confère une immunité d’au plus 6 mois, échappe à toute démarche de validation scientifique.

A propos de Pierrick Tillet 4096 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.