À Tolbiac comme à NDDL : tel est pris qui croyait prendre

À Tolbiac comme à NDDL : tel est pris qui croyait prendre

C’est toujours comme ça avec les flics et ceux qui les commandent. Des bourrins. Ils foncent, croient évacuer un lieu occupé (NDDL début avril, Tolbiac, ce matin à l’aube)…

… mais sont incapables de déloger les occupants de plus en plus soutenus d’une Zone à défendre (ZAD de NDDL). Où, comme à Tolbiac, se retrouvent encerclés comme des cons par une foule de manifestants massés à l’extérieur.

Autour de l’université de Tolbiac ce vendredi 20 avril 2018 dans l’après-midi

La stratégie de la subversion

En croyant réprimer une révolte montante, les forces de l’ordre ne font que l’exacerber. Peut-être peuvent-ils réduire une révolte isolée (encore que ce ne soit pas sûr comme on l’a vu non seulement à NDDL, mais aussi précédemment à Sivens, deux combats victorieux pour les contestataires, démontrant ainsi qu’une lutte peut être gagnée pour peu qu’elle soit entêtée).

Mais bien plus difficile est le combat d’un régime quand les points de révolte se multiplient comme en ce moment. Que vont-elles faire dans la gadoue et les bois de NDDL nos forces de l’ordre ? Que vont-elles faire une fois installées dans l’université de Tolbiac ? Que vont pouvoir les fins stratèges de l’ordre établi contesté si les cheminots bloquent les voies ferrées, si les routiers bloquent les voies routières, si d’autres universités, bientôt les lycées, sont à leur tour occupés ?

L’effectif des forces de l’ordre n’est pas si extensible. Et les pioupious casqués qui les composent sont après tout des salariés comme les autres. Comment vont-ils réagir  s’ils demeurent bloqués des heures, des jours où des semaines durant loin de leurs familles ? Soit en craquant, soit en cognant toujours plus fort au risque de retourner l’opinion (comme à Sivens après le meurtre de Rémi Fraysse).

Aucun pouvoir, aucun régime ne s’est jamais maintenu par la seule force brute, du moins en France. La chance des révoltés d’avril 2018, c’est la stratégie de la subversion, au sens littéral du terme.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.