Leïla étudiante de Tolbiac évacué : « Ils se rendent pas compte de ce qu’ils ont fait »

Leïla étudiante de Tolbiac évacué : « Ils se rendent pas compte de ce qu’ils ont fait »

Hits: 6020

Le vieux militant que je suis était sûr que l’étincelle de la révolte viendrait des jeunes pousses indignées. La preuve par Leïla, étudiante de Tolbiac, université occupée et tout juste évacuée par les forces de l’ordre.

Allez, vas-y cocotte, rentre dans le lard de leur vieux monde recuit ! Toi et tes potes, vous avez une chance inouïe de renverser la vapeur des vents mauvais et d’écrire votre histoire :

« Là, ils ont mis tout Tolbiac dehors, c’est-à-dire qu’ils ont mis le centre de mobilisation de la lutte, justement contre cette épuration du secteur public, dehors.

Ils se rendent pas compte de ce qu’ils ont fait. Pour nous, ça fait que commencer, en réalité. On savait qu’au bout d’un moment on allait se faire expulser. Ça va être dur, mais ça va être extrêmement fort. En soi, que Tolbiac se fasse évacuer, c’est grave… Mais là, ce qu’on s’apprête à faire, ils ne se rendent pas compte.

Nous, en tant que jeunes, on n’a pas encore de foyer à faire vivre, on n’a pas encore de travail à perdre, donc on a une responsabilité énorme par rapport à ce qui va se passer et à notre avenir à nous. C’est pas justement celui qui a un SMIC, celui qui a deux enfants à faire vivre qui va pouvoir se révolter. Lui, il n’a pas le choix.

Nous, on a encore le choix. Si tu as entre 18, 16 – oui, même 16 – et 26, 27 ans, c’est là où tu peux réellement lutter et t’as pas le droit de fermer les yeux par rapport à ça. »

=> Source : BRUT

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.