Merdias Papers : la guerre de l’info est déclarée et on va la mener !

Merdias Papers : la guerre de l’info est déclarée et on va la mener !

Bon, puisque les médias du capital font donner du canon à merde contre Mélenchon et la France insoumise, on va répliquer.

Et on ne va pas prendre de gants.

Savez-vous ce que l’un de ces torchons (Libé) met encore en une ce jeudi 16 novembre ?

Libé du 16-11Eh oui, messieurs-dames, chez ces gens-là, on ne parle plus avec la jeunesse, on “l’infiltre” ! J’en passe et des meilleurs, ça fait sept mois que ça dure, en gros depuis que les 19% de Mélenchon à la présidentielle leur sont restés en travers de la gorge.

figaro-magazine-gauchiste

Trop, c’est trop, on ne va pas discuter, du moins plus avec eux, les Libé, Express, Le Monde, Capital, Figaro, Charlie, et consorts… On ne va pas leur “poser des questions”, comme ils disent, rapport à leur sale manie de mettre des points d’interrogation factices à leurs accusations pour faire journalistes.

On va leur rentrer dans la gueule et ils sauront pourquoi

Non, on va leur rentrer dans la gueule. Sans état d’âme  😀

Et il sauront pourquoi, eux qui manipulent sans vergogne l’info et la démocratie, qui nous roulent dans la farine sur à peu près tous les sujets : la Syrie et les “gentils opposants” d’Alep, le méchant Poutine, les Français fainéants en partance pour la Barbade avec leur RSA…

Pour finir, on va rappeler les objectifs politiques de la France insoumise (pas pour eux dont on n’a plus rien à foutre, mais pour les citoyens qui veulent bien nous écouter) :

  • non seulement, plus un seul Français – ou invité – en dessous du seuil de pauvreté (un minimum dans un pays riche) ;
  • non seulement, une nouvelle constituante pour une 6e République débarrassée des boues de la précédente (une nécessité pour une vraie démocratie) ;
  • mais aussi un paysage médiatique renouvelé, indépendant et pluraliste, arraché à la main-mise exclusive de quelques milliardaires puants et de leurs factotums sans scrupules (une tâche de salubrité publique).

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>