Guerre vieux monde/monde d’après : Eddie Legus fait péter la DYNAMITE !

Guerre vieux monde/monde d’après : Eddie Legus fait péter la DYNAMITE !

Le billet qui suit à été publié par un certain Eddie Legus sur Facebook. Je vous le livre ici in extenso. Et je vous préviens : c’est de la DYNAMITE ! [photo : Augusto Macrochet]


Qui a peur du Grand Mélenchon ?

Je devrais plutôt écrire « Qui fait tout pour qu’on ait peur du grand Mélenchon ? » Avant d’entrer dans le vif du sujet faisons ensemble un petit tour d’horizon très exhaustif des infos bien pourries qui passent largement sous silence en ce moment. La médiacratie étant trop occupée à nous bassiner avec Mélenchon… Voyons ces infos qui valent leur pesant d’huile de palme et de magouilles !

Je balance en vrac et sans ordre précis juste pour planter le décor et que nous puissions ensemble avoir un scan plus ou moins large de ce qui se trame dans l’arrière boutique de l’État..

Commençons par la nomination de Castaner, alias “Rantanplan”, au poste convoité par lui-même et depuis un bail : celui de ministre de l’Intérieur (non perquisitionnable) ! Avant d’en arriver là, Christophe Castaner quitte le foyer familial à l’âge de 18 ans. À cette époque, il rate son bac, mais ne rate jamais une bonne partie de poker dans des tripots pas forcément très bien fréquentés, engrange un max de pognon plus ou moins propre et se lie notamment d’amitié avec un certain Christian Oraison, alias “Le Grand blond” , un vrai délinquant parrain du grand banditisme marseillais. Celui qui, des aveux même de Rantanplan, a été son “grand frère”, son “protecteur” et qui sera retrouvé mort en 2008, troué de plusieurs balles de gros calibre en dehors des périodes de chasse. Mais ça, ça ne fait peur à personne !… Castaner perd son protecteur et grand frère et monte à Paris grenouiller en politique avec Porcinet (Hollande) avant de se retrouver d’abord secrétaire d’état de LREM, puis ce lundi bombarder ministre de l’Intérieur… Holà quelle ascension ! Son premier jour devant les Sénateurs sera pour le moins musclé et c’est sous les huées qu’il finira son discours, mais personne ne le sait car le Mélenchon bashing bat son plein.

Enfin, pour couronner le tout, il nomme l’ancien collaborateur du repris de justice Claude Guéant, un certain Stéphane Bouillon, au poste de directeur de Cabinet de la place Beauvau. Ce sémillant haut fonctionnaire qui fut condamné plusieurs fois par la justice devient donc le nouveau bras droit de Castaner au ministère de l’Intérieur, le grand mitrailleur de queue de Rantanplan, mais ça ne fait peur à personne ça ! Par contre Mélenchon qui s’énerve ouhlààà mais quelle horreur ! Deux mafiosi au ministère de l’Intérieur, non ça, ça va, ils ont des belles cravates et des beaux costards, ils parlent doucement avec un petit sourire, donc tout va bien ! Personne n’a rien vu puisque pas un seul média ne reprend cette info. Y a Mélenchon à dézinguer d’abord !

Venons en au nouveau ministre de l’Agriculture : un aficionados de la chasse amoureux de l’art cynégétique et troueur de Bambi invétéré. Didier Guillaume est aussi un opposant farouche à la réintroduction du loup, mais également l’un des premiers à avoir voté contre l’interdiction du Glyphosate ! Et ardent défenseur des producteurs d’huile de palme ! Ben voyons ! Comment expliquer qu’il devient ministre de l’Agriculture celui là, à moins que j’apprenne dans quelques jours qu’il a des actions chez Danone ??? Mais ça ne fait peur à personne, c’est normal, on en parle pas à la TV ni à la radio, on est trop occupé à bouffer du Mélenchon ! Un ministre de l’Agriculture qui baigne dans les lobbies, ça ne fait pas peur. Par contre un Jean-Luc Melenchon qui hurle, mon Dieu mais quel scandale !

Pénicaud, j’allais l’oublier celle-là, le clone de Pierre Richard dans le film “la chèvre” mais mal peignée ! Ancienne DRH du groupe Danone dans lequel elle a engrangé 1.212.721 euros net de rémunération et gratifications en 2012, puis 1.144.924 en 2013 et 2.388.877 en 2014. Sur lesquelles s’ajoute, (tenez vous bien, tenez-vous mieux !) une plus-value boursière de plus d’un million et demi d’euros réalisée en vendant des stock-options en 2013 à la suite d’un plan social chez Danone. Elle a profité d’une “flambée boursière suite à l’annonce de la suppression de 900 emplois” (je rappelle pour la bonne forme qu’elle était la DRH de Danone au moment de ce plan social et que le délit d’initié est normalement punit par la loi… normalement). La voilà quand même nommée ministre du Travail ! On croit rêver ! Mais ça ne fait peur à personne… Non c’est normal ! Par contre Mélenchon qui étrille les tympans d’un enkakifié à kevlar et arme de poing collé à son huis, enfer et damnation ! Quelle catastrophe !!!

Attendez, c’est pas tout ! Comme la chèvre a gardé des copines chez Danone, devinez qui vient d’être bombardé ministre de l’Écologie en doublon avec François de Rugy (celui qui fait voter la loi sur le glyphosate à 1h30 du matin quand l’hémicycle est vide et qu’il est quasiment seul au perchoir, donc certain de faire passer son petit vote en douce) ? Hein devinez un peu ? Ben, c’est Emmanuelle Wargon ! Vous ne savez pas qui c’est ?… Normal, on est trop pris par la colère contre Mélenchon pour s’en soucier ! Je vais vous le dire : c’est l’ancienne directrice de communication de chez DANONE !! Eh oui encore ! Madame pro-huile de palme directrice de communication du quatrième plus grand pollueur de la planète (Danone), juste derrière Coca-Cola, Pepsi et Nestlé ! Le fleuron Français des lobbies plastique nommée ministre de l’Écologie ! Pincez moi je rêve ! Tout le monde a oublié qu’il y a deux mois à peine Nicolas Hulot dénonçait la pression insupportable des lobbyistes au sein du gouvernement et plus particulièrement au ministère de l’Écologie d’où il partira en claquant la porte pour bien signifier que si on veut sauver la planète ce n’est pas avec ces capitalistes-là qu’il faudra compter ! Mais ça, ça ne fait peur à personne. C’est normal ! Mais Mélenchon qui couine dans une cage d’escaliers parce qu’il veut entrer dans son QG de campagne, pfiouuu, quelle sinécure !!! Vous ne vous rendez pas compte, c’est l’apocalypse !

Bon, passons à Buzyn… La sinistre de la Santé ! La grande défenderesse des laboratoires pharmaceutiques ! La tondeuse ! Qui rase tellement profondément qu’elle attaque la peau des hôpitaux, des soignants, et des patients ! Elle remet en cause tout le système de santé et de la Sécu pour complaire à ses potes des labos. Je vous passe les détails, puisque tout le monde finira par en subir les conséquences ! Mais surtout elle dorlote son petit mari, la bougresse, en faisant “FI” (oups) des promesses qu’elle avait pourtant prises quelques mois avant en criant haut et fort qu’elle se déporterait de tout dossier concernant l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), dirigée par son chéri, Yves Lévy ! Non seulement elle le crie, mais en plus elle signe en mai dernier un décret avec Édouard Philippe qui stipule qu’elle n’a pas le droit en tant que ministre de la Santé d’interférer dans les affaires de l’Inserm (je schématise). Ben, vous savez quoi ? Non, vous ne savez pas. Je vais vous le dire : Yves Levy (le mari d’Agnès Buzyn), directeur de l’Inserm, vient d’être nommé à la tête du Haut conseil de la Santé publique et conseiller de Macron pour les questions de santé publique ! Ce même Haut conseil en charge des risques de santé liés à l’environnement… (Glyphosate quand tu nous tiens !) Mais pas de conflits d’intérêts dans tout ça. Non, personne n’a peur, c’est normal ! Ce qui est totalement anormal, c’est Mélenchon qui essaye d’enfoncer sa propre porte ! Alors ça, c’est un putain de scandale national !!

Par contre, Bayer et Monsanto peuvent roupiller sur leurs “6” grandes oreilles et les bébés sans bras peuvent crever dans le silence le plus absolu ! En effet, la Buzyn vient de décider de sucrer les fonds publics attribués à l’association lanceuse d’alerte qui a mis le doigt sur cette histoire de bébés mal formés et qui tente de démontrer le lien entre ces malformations et les pesticides ! En plus, la présidente de cette association vient d’être licenciée hier ! Bref, tout va bien, c’est pas effrayant du tout ! En tout cas, ça semble l’être beaucoup moins que Mélenchon qui beugle contre un procureur véreux ! La Santé, qu’est ce qu’on en a à battre ? Les soignants de l’hôpital Pinel qui sont en grève depuis plus de cent jours, on s’en tamponne ; les enfants maltraités de l’hôpital de Moussaron, on s’en fiche comme de l’an quarante ; les personnes handicapées à qui l’on sucre les allocs et qu’on martyrise avec la loi Elan, ça c’est pas scandaleux du tout., mais non! Pour le moment le plus important c’est de salir les opposants, surtout ceux qui s’opposent aux magouilles buzinesques en les faisant passer pour des irresponsables incapables de tenir leurs nerfs !

Tiens le procureur de Paris, on en cause ? C’était il y a à peine un mois. La presse se faisait l’écho d’une information des plus surprenantes : Emmanuel Macron avait personnellement évincé trois candidats à la succession de François Molins au poste de procureur de Paris. Il avait récusé et recalé trois candidats issus de la procédure habituelle de nomination. « L’Élysée prend la main sur les procureurs », titrait Le Monde. « Macron veut poser son Parquet », titrait Libé. « Macron veut choisir lui-même ses procureurs », titrait Mediapart. Au grand jour, le bon roitelet Macron faisait ainsi voler en éclats l’increvable fiction française de “l’indépendance de la Justice” dont on nous rabâche les écoutilles depuis trois jours ! Et il envoyait par la même occasion un signal très clair : le procureur qui suivra les “affaires sensibles”, à commencer par les instructions sur son chérubin Benalla, aura réussi son examen de passage auprès du monarque et sera encensé nouveau Procureur de Paris… Celui-là même que Mélenchon va bousculer, frapper, insulter, molester, maraver, assommer, décapsuler, atomiser et je ne sais quel autre superlatif utilisé par les merdias pour décrire une scène où, évidemment, rien de tout cela n’est visible ! Bref, ce tir groupé d’articles date des 25, 26 et 27 septembre. Trois semaines à peine. Il faut se souvenir de cet épisode pour apprécier à leur juste valeur les questions saugrenues aujourd’hui posées par les éditos offusqués devant les spectaculaires images de la confrontation physique entre « l’ignoble » Jean-Luc Mélenchon et les « gentils » policiers qui font leur travail et qui lui interdisent de pénétrer dans le local de la France insoumise, en cours de perquisition (ce qui évidemment est illégal). Confrontation physique qui s’est achevée par l’interruption prématurée de la perquisition, apparemment sans procès-verbal listant les pièces saisies ou mises sous séquestre, ce qui entraînera logiquement la nullité de cette curieuse procédure. Mais on n’en parle pas, ce qui compte, c’est que Mélenchon s’énerve ! La police politique, on s’en bat l’œil, ça n’existe que dans la tronche des complotistes et des mélenchonistes, tout comme la justice au service de l’État qui est une lubie ! L’enquête bâclée et sans PV de perquisition on s’en balance ! Le plus important c’est Mélenchon et sa “personne sacrée”… Je me demande si y a pas de quoi finir par sortir de ses gonds. Et vous, non, toujours pas ?… Attendez, c’est pas fini !

Le procureur de Paris en question, c’est celui qui a mené avec tellement de brio la mirobolante perquisition chez Benalla ! Le successeur nommé par Macron quelques jours après l’éviction de Molins. Vous ne vous souvenez certainement pas que cette perquisition a eu lieu il y a plus d’un mois et qu’elle fût un véritable fiasco, et pour cause ! Je vous raconte : Benalla est présent, escorté par la police (la vraie cette fois) et le proc de Paris fraîchement nommé. Tout ce petit monde se retrouve devant la porte de chez Benalla un soir à 20h (pourquoi aussi tard, on se le demande?). C’est alors qu’Alexandre prétend d’un air bienheureux avoir oublié ses clefs. Comme c’est ballot ! Mais en fait c’est pire que ça, Benalla s’est trompé de trousseau et à la place de ses clefs il a en mains les clefs de la villa normande des Macron (MDR) ! Le procureur n’a pas pensé à venir avec un serrurier (bizarre) et les flics qui l’accompagnent n’ont pas de bélier pour défoncer la porte de Benalla (très bizarre). Je le rappelle, Benalla est accusé entre-autre de détention d’armes illégales sans autorisation, d’usurpation du titre et de la fonction de policier, et d’agression sur au moins deux touristes… le sommet de l’iceberg de toute manière ! Le but de cette perquisition étant d’ouvrir le coffre-fort de Benalla dans lequel se trouveraient ses armes et selon des sources judiciaires, des documents pouvant mettre en cause l’intégrité de l’État !… Bon qu’à cela ne tienne, il est 21h, l’heure légale ou la perquisition n’est plus permise, on reviendra demain, dit le procureur de Paris qui rebrousse chemin pour se pointer le lendemain à 9 h du matin (pourquoi si tard et pas à 7h comme chez Jean-Luc Melenchon ?). Naturellement, l’appartement de Benalla a été soigneusement nettoyé durant la nuit et son coffre-fort a disparu !… Mais tout ça c’est normal, personne ne trouve rien à redire à cette bande d’incapables fort complaisants avec le protégé de sa Majesté et ce dernier n’aura à souffrir d’aucune sanction… Le plus important pour les médias étant de ne surtout pas trop ébruiter le pathos et de se concentrer sur autre chose ! Le “autre chose”, aujourd’hui, étant que ce même procureur dépose plainte contre Mélenchon pour tentative d’intimidation et obstruction ! Mouhaha, ça ne lui est pas venu à l’idée de déposer plainte contre Benalla pour obstruction à ce nouveau procureur ? Ben non !

Bon, alors maintenant que les journaleux ont bien bavé sur la colère mélenchonienne, qu’est ce qu’ils vont encore essayer de pondre ? Ah oui, L’AFFAIRE ! Je survole parce que sinon j’en ai pour des heures; En gros, les comptes de campagne de Mélenchon sont dans le collimateur de la Justice (tout comme le sont ceux de Macron, dois-je le rappeler ?). Sauf que pour Macron pas de perquisition malgré l’enquête préliminaire en cours… On attend ! Pendant ce temps, l’ex-président de la commission des comptes de campagne qui a pourtant bien validé les comptes de Mélenchon et trouvé des irrégularités dans ceux de Macron, se voit augmenté de 4500 à 10 000€ par mois (promotion macronienne) ! Depuis, il a changé de version et prétend que finalement, non, les comptes de campagne de Mélenchon ne sont pas bons, ah bon ? (Bizarre.) Ensuite, un autre membre de la commission dont j’ai bouffé le nom (à particule) refuse de paraître à la télé face à un député France Insoumise comme contradicteur. (Bizarre.)

Alors pour conclure, parce que je ne vais pas y passer la nuit, au milieu de ce joyeux bordel digne d’un film à sketchs et dont j’abrège l’énoncé volontairement afin d’éviter la lassitude : la seule chose qui motive les médias, c’est la colère de Mélenchon, ben oui ! J’imagine bien le voir sortir de ce traquenard politico-judiciaire totalement blanchi ! Si c’est le cas, Barbier va en bouffer son écharpe rouge et Aphati va en perdre son accent… Mais en attendant, à quand les perquisitions chez Macron ? À quand les perquisitions au siège des LREM ? À quand les perquisitions chez Castaner ? Ben non, ça n’est pas à l’ordre du jour ! Et c’est ça qui met les nerfs à vif ! Qu’on aime ou pas Mélenchon, il est tout de même curieux de constater que dans ce pays, la Justice soit si prompte a mobiliser 100 policiers en armes et gilets par-balle pour quelques factures, mais qu’on ne puisse pas en trouver pour aller fouiller chez les Macron et Castaner pour la même chose et qu’il soit impossible de perquisitionner proprement chez Benalla pour y dégoter autre chose que de la paperasse et des photos de vacances ! C’est un peu difficile à expliquer, vous ne trouvez pas ? Enfin, ce n’est pas comme si la FI planquait des armes dans son QG de campagne, non ? J’ai plus le temps de parler des chiffres des campagnes présidentielles, mais là aussi y a de quoi dire, surtout quand on entend les journaleux répéter en boucle les mêmes inepties.

Macron a donc trouvé une combine imparable pour siphonner les informations de ses opposants politiques. C’est simple, mais il fallait y penser ! Plutôt que de faire comme son copain Erdogan et de les emprisonner, il suffit de s’appuyer sur la dénonciation plus que douteuse d’une exaltée nationaliste, d’envoyer sur ordre un procureur qu’on vient de nommer soi-même et de s’assurer que pendant la perquisition on puisse récupérer l’ensemble des données, adresses, agendas, noms des militants etc… sans faire signer de PV de perquisition ! Et hop, le tour est joué ! Mais tout ça, c’est juste une vue de l’esprit. Le plus important est que les médias continuent de nous laver la tronche avec les mêmes images sorties du contexte, les mêmes interviews choisies et quand une image gêne, ben, on ne la montre surtout pas !

Et surtout, surtout! Pendant ce temps-là, on ne nous parle pas du casse du siècle et des 55 milliards de fraude fiscale commis au parlement européen ! On ne parle pas du prix du gaz qui va encore grimper de 5 % après une hausse de 7 % en juillet dernier et de 16% en tout depuis 10 mois! On ne nous parle pas de ENGIE qui transfert 27 milliards d’euros au Luxembourg pour éviter le fiscv! On ne nous parle pas de monsieur Valls qui va se prendre une dérouille à la mairie de Barcelone comme l’annonce le dernier sondage sur les municipales espagnoles ! On ne nous parle pas des 100 milliards d’évasion fiscale (pourtant y a de quoi occuper les flics pendant des décennies) ! On ne nous parle pas du gamin que Macron serrait tendrement dans ses bras à St Martin, alors qu’il adressait un splendide doigt d’honneur, et qui prend six ans de prison pour braquage et hit mois de plus pour trafic de drogue… C’est stupéfiant ! On ne nous parle pas des enquêtes sur les comptes de campagne de Macron, sur monsieur Ferrand, sur madame Penicaud. On ne nous parle pas de la ministre des Transports visée par des accusations de conflits d’intérêt. On ne nous parle plus du tout de Benalla !!! Terminé, le Parquet de Paris a enterré l’Affaire ! On ne parle pas de la taxe d’habitation qui devait être supprimée, mais qui d’un coup augmente. On ne parle pas des mouroirs que sont devenus les Ehpad. On ne nous parle pas des chiffres de la Sécurité routière où la mortalité vient d’augmenter de presque 19 % depuis la limitation à 80km/h. On ne nous parle pas des augmentations des carburants qui grimpent en flèche pour bientôt atteindre 2€/l. On ne nous parle pas des retraités qui manifestent et qu’on matraque. On ne nous parle pas de la malbouffe, des animaux qui souffrent dans des élevages intensifs. On ne nous parle pas du réchauffement climatique et des conséquences désastreuses déjà constatées, inondations, phénomènes météo anormaux, oiseaux qui meurent en grand nombre de famine, hérissons qui disparaissent à vue d’œil, et de l’effondrement de la biomasse à l’échelle mondiale… Non, tout ça, on n’en parle pas ! Ce n’est pas intéressant ! Le mieux, c’est Mélenchon qui tonne contre la politique des pourris susnommés !

On ne parle pas non plus de ce qui va bien, des gens heureux (il y en a), des gens qui trouvent des idées lumineuses pour notre avenir, on ne parle pas des gens qui s’aiment, des ouvriers qui aiment leur travail, des mères et des pères qui aiment leurs enfants, des gens qui ont des belles passions, des artistes inconnus rempli de talent, on ne parle pas du bonheur, des choses simples et belles qui font que la vie vaut le coup d’être vécue et qu’on se batte pour elle…. Non, tout ça ne sert à rien. Par contre, avoir peur du grand Mélenchon et se dire qu’il serait fou de confier le bouton du nucléaire à un mec qui pique une rage, c’est vital ! Pour eux, pas pour nous! Parce que le plus drôle dans tout ça, c’est qu’on a confié le bouton à un gamin arrogant et dédaigneux entouré de mafieux, corrompus, lobbyistes, opportunistes et barbouzes à sa solde… Mais qui, eux, ne s’énervent jamais. Elle est bien bonne, non ?

Tenez, je suis pas chien, je vous file la liste des vidéos et articles importants à ne pas rater ! Bonne soirée devant BFM pour ceux qui n’auront pas encore compris que s’informer en regardant la télé, c’est aussi utile que de faire une thalasso à Fukushima :

=> Source : Eddie Legus

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.