ZAD NDDL : le régime Macron déclare la guerre aux civils

ZAD NDDL : le régime Macron déclare la guerre aux civils

Ce lundi 9 avril 2018 aux aurores, 2500 gendarmes accompagnés de blindés, et même pour certains armés d’un fusil d’assaut, ont lancé l’attaque contre les quelques… 250 occupants de la ZAD de Notre-Dame des Landes (NDDL).

2500 soldats armés jusqu’aux dents pour arraisonner une bande de 250 “terroristes” rigolards :

Dangereux résistants sur la ZAD de NDDL

Une sacrée démonstration de ridicule

Ce matin sur Europe 1 à 7:20, Gérard Collomb, ministre de l’intérieur déclare :

« Qu’une fois pour toutes, on en finisse avec cette opération qui a commencé il y a une quarantaine d’années. (…) Nous maintiendrons des forces de l’ordre pour qu’il n’y ait pas de nouvelle occupation. (…) L’autorité doit régner partout, et la loi doit être respectée partout. »

2500 militaires installés durablement sur la ZAD de NDDL pour empêcher 250 dangereux mutins d’y revenir et d’y répandre leurs idées subversives ?

Une affiche séditieuse

On appelle ça une déclaration de guerre aux civils et surtout une sacrée démonstration de ridicule ! Pas franchement la meilleure manière pour nos galonnés de redorer un blason bien terni sur les champs de bataille de Libye, de Syrie ou du Mali.

Gendarmes de boue ce lundi à NDDL

=> Document visuels “piqués” sur le site Reporterre (à l’exception du dernier : Ouest France) qui donne un très bon compte-rendu en direct de ces évènements tragi-comiques en train de se produire.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.