Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !

Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !

On me raconte que sur BFMTV, Macron s’est fait étendre par ces deux vieux briscards que sont Bourdin et Plenel

Le pire est que je suis sûr qu’avant de mordre la poussière, Macron était persuadé que son “autorité naturelle” [rires] en imposerait à ses deux interlocuteurs. Quel con !

Macron (vexé à Bourdin et à Plenel) : « Vous êtes les deux intervieweurs et je suis le Président de la République ! » Ça me rappelle la connerie (fatale) de Fabius face à Chirac en 85 : « Je vous en prie, vous parlez tout de même au Premier ministre de la France ! »

Fiasco policier à Notre-Dame des Landes, pitoyable tir de pétards sur Damas (avec cette perle macronesque : « j’ai convaincu Trump de ne pas retirer ses troupes de Syrie »), soulèvement des cheminots et des étudiants, enfin cette branlée mémorable en direct… la présidence Macron a pris fin ce week-end par KO technique.

Dans les quatre années qui vont suivre, s’il ne se passe rien dans la rue, l’Élysée ne sera plus qu’une coque vide et désemparée, occupée par le vulgaire et très con commercial en perdition de Bruxelles et de la finance mafieuse. La risée du monde entier.

Le pays l’accompagnera-t-il dans son naufrage ou saura-t-il réagir ? Dans ce cas, il n’y a pas trente-six solutions : ou il se résigne ou il se décide très vite à virer Macron et sa bande par ordonnances populaires. Question de survie et de dignité.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.