Pourquoi je continue à soutenir Le Média ébranlé par l’arnaque Chikirou

Pourquoi je continue à soutenir Le Média ébranlé par l’arnaque Chikirou

À travers la crise du Média, c’est une véritable arnaque qui est mise à jour : celle de Sophia Chikirou et de sa société bande Mediascop.

Comme beaucoup de “socios”, c’est à une aventure originale que je croyais participer en y allant de ma modeste contribution financière pour la création de ce nouveau média “indépendant”. C’est dans le piège tendu par une aventurière que je tombais. Enfin, pas tout à fait, puisqu’au bout de six mois, l’aventurière est démasquée.

Rappelons-les faits : au bout de six mois, Sophia Chikirou annonce qu’elle quitte Le Média pour rejoindre l’équipe de Jean-Luc Mélenchon, en pleine préparation des Européennes. Aude Lancelin est élue à la direction de l’équipe restante. Jusque là, tout va bien.

Mais c’est alors qu’on apprend que celle qui prétendait diriger bénévolement le nouveau média de gauche se rétribuait elle-même très grassement à travers sa société de communication-conseil Mediascop (dont elle est seul membre. En tout 130.000 euros de “précieux conseils” pour six mois d’activité, versés en deux fois (un chèque de 64.119,61 euros déjà réglé, un virement de 67.146 euros bloqué par la banque Crédit du Nord).

Mais l’arnaque ne s’arrête pas là, on découvre aujourd’hui, que le nom du Média a été prestement déposé à sa création… par la société Mediascop d’une certaine Sophia Chikirou, que celle-ci en possède donc tous les droits, qu’elle détient par exemple les clefs de l’indispensable page Facebook à laquelle la nouvelle équipe dirigeante du Média n’a toujours pas accès aujourd’hui !

On ne prête pas la main au sabordage d’un navire qui nous appartient

Mais l’arnaque a fait long feu. Le pot aux roses est découvert et Chikirou est “en fuite” chez les Insoumis (où j’ose espérer que ses jours sont désormais comptés à la seconde, sinon ça va être les jours de la France insoumise qui vont être réglés rapide !). C’est le propre d’un monde dissolu que de secréter ce genre d’embrouilles et de petits truands, mais c’est aussi le propre des époques troublées de faire éclater aussi rapidement au grand jour leurs petites intrigues merdeuses.

Et ce n’est pas parce qu’une époque est dissolue et troublée qu’il faut participer à son effondrement. Aujourd’hui, l’intrigante est en train de saborder le vaisseau qu’elle essayait de piller. On ne va pas en plus lui donner un coup de main dans son entreprise de démolition d’un navire qui nous appartient ! Le Média doit revenir et rester aux mains de ses véritables propriétaires : les socios. Voilà pourquoi continue je personnellement à soutenir ce support et sa nouvelle équipe dirigeante.

Deux autres raisons à mon entêtement :

  • les émissions réalisées lors de la saison 1 du Média par ceux qui en sont aujourd’hui à la tête étaient de grande qualité (il y a au moins une morale à cette lamentable histoire) ;
  • dites-moi de quel autre média alternatif nous disposons aujourd’hui pour contrer la propagande de l’éditocratie mainstream ?

La saison 2 du Média commence le 17 septembre prochain.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.