Si “plandémie” il y a, elle est menée par des tocards

Deux “plandémistes”

Beaucoup de ceux auprès desquels je prends nombre de mes infos (Silvano Trotta, Momotchi...), parlent, à propos de la crise sanitaire, de “plandémie”, c’est-à-dire d’une épidémie programmée à des fins de contrôle politique des populations par une mafia de dirigeants occidentaux corrompus. Examinons les arguments qui permettent d’établir ou de relativiser cette assertion.

Une tentative évidente d’instrumentalisation de la crise

Les données en faveur de la thèse d’une plandémie :

  • Il est désormais établi que le virus initial du covid-19 est d’origine humaine (merci, Pr Montagnier !) ; ce virus a été conçu dans le laboratoire chinois de Wuhan par des scientifiques chinois, mais avec une participation occidentale active, états-unienne principalement, avec probablement une intention militaire.
  • L’épidémie de Covid a fait l’objet d’une évidente tentative de récupération lucrative par l’industrie pharmaceutique : interdiction de médicaments éprouvés, mais peu rentables (donc interdiction pure et simple de soins, ce qui ressort d’une démarche clairement criminelle), obligation vaccinale collective avec des produits ARN obscurs, non validés et qui se sont rapidement révélés sans aucun effet sur la circulation des variants de virus et l’évolution de la maladie, sinon carrément dangereux pour ceux qui se les ont fait inoculer.
  • La tentative d’instrumentalisation politique de la crise sanitaire ne fait guère de doute non plus. Après les confinements à répétition, l’instauration d’un pass sanitaire, puis vaccinal, ressort d’une démarche incontestable de contrôle politique de la population, au prix même d’une discrimination entre citoyens.

On passera rapidement sur l’hypothèse d’une plandémie programmée bien avant l’apparition du virus de Wuhan. Qu’il y ait eu dans certains esprits échauffés (Attali, Bill Gates, Klaus Schwab, le Dr Fauci…) des intentions et même des programmations de manipulations sanitaires ne fait guère de doute. Et on trouvera toujours traces, après coup, de leurs obscures manigances. Les velléités de prise de contrôle des foules par la science sont vieilles comme le monde.

Une plandémie qui prend l’eau de partout

Mais de l’intention à la réalisation il y a un pas. D’abord, la plandémie du covid-19, si plandémie il y a, est menée par des tocards dont on a peine à croire qu’ils puissent être à la hauteur de leur complot. Imaginer une planète sous contrôle de crétins et de dégénérés comme nos Macron, Castex, Véran, ou ailleurs des Biden séniles ou des Trudeau déjantés, demande une sacré dose d’auto-persuasion, limite intoxication.

Et de fait la plandémie de ces imbéciles prend l’eau de partout. Leurs campagnes de vaccination sont en train d’atteindre leur niveau maximum d’insupportabilité et marquent le pas. Les constats alarmants sur les effets indésirables graves des vaccins ARN se multiplient. Les pass sanitaires et vaccinaux sont déjà abandonnés de partout par ceux-là mêmes qui avaient été prompts à les instrumentaliser…

Simple pause des salopards pour mieux se relancer ? On verra bien, mais ce qui est pris est pris (je parle du côté de la résistance).

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.