Résultats des élections législatives du 11 mars 2018 à Cuba

Résultats des élections législatives du 11 mars 2018 à Cuba

On croyait qu’elles n’existaient pas. Et pourtant si, il y avait ce dimanche 11 mars des élections législatives à Cuba. En voici les résultats.

Car, oui, oui, comme vous avez pu le découvrir sur ce blog, tous les citoyens cubains âgés de 16 ans et plus étaient appelés à élire – oui, oui, eux-mêmes ! – leurs délégués provinciaux et leurs 605 députés.

Avant de vous en donner les résultats, on rappellera que contrairement à ce qu’affirmait l’AFP dans une rare brève plutôt fielleuse sur l’évènement :

  1. Non, les candidatures se font sans notification d’appartenance à un parti, fût-il le Parti communiste cubain (PCC).
  2. Non, la liste des candidats n’est pas « passée au crible préalable » du PCC. Peuvent voter ou se présenter comme candidat tous citoyens âgés de 16 ans et plus à la seule condition d’avoir un casier judiciaire vierge.
  3. Oui, pour être élus, comme chez nous, il faut que les candidats, aux élections provinciales comme aux législatives, obtiennent au moins la moitié des voix de l’électorat dans chaque localité.
  4. Et, oui, détail extravagant qu’on ne se lasse pas de rappeler : les candidats élus ne perçoivent pour tout appointements… que le salaire qu’ils percevaient avant d’être élus, rien de plus !

Venons-en aux résultats de ces législatives du 11 mars 2018 (mais encore une fois, n’y attendez pas des pourcentages par grands partis, le processus partidaire étant banni à Cuba) :

  • Inscrits : 8 926 575
  • Suffrage exprimés : 7 399 891 (82.90%)
  • Abstention : 18,10%
  • Bulletins valides : 94,42%
  • Nuls : 1.26%
  • Blancs : 4,32%

Voilà, vous vous en faites l’idée que vous voulez. Mais au moins vous saurez que quoiqu’en prétendent nos prêcheurs médiatiques, même dans une “dictature” comme Cuba, il peut y avoir des élections presque plus démocratiques que les nôtres.

=> Lire aussi : Cuba : un processus démocratique qui vaut largement le nôtre

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.