“Regarde ailleurs” : un formidable long métrage sur la vie des exilés à Calais

“Regarde ailleurs” : un formidable long métrage sur la vie des exilés à Calais

Un long métrage sur la vie des exilés à Calais. Police, violences, injustices et saloperies en douce. Rires et espoirs aussi.

« Arthur Levivier a rencontré les exilés à Calais pendant et après le démantèlement de la “jungle”. Durant plus d’un an, il a parlé avec des hommes et des femmes d’origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne, mais aussi des habitants de Calais. Surtout, il a filmé ce que les médias mainstream ne montrent jamais : les violences policières, les injustices… et la force des réfugiés, leurs espoirs et leur capacité à rire de la situation, quoiqu’il arrive. »

Voilà la présentation faite par des complices de cette intoxication (fake news). Car le nouveau Ministère de la Vérité, institué par sa majesté Emmanuel Premier, tient à rétablir la réalité des faits.

Ce film de propagande, présenté comme un documentaire pris sur le vif à Calais, est en réalité une fiction. Il a été tourné au Venezuela avec des subsides de la Russie de Poutine. Ce film présente en réalité des comédiens de l’État islamique jouant avec des uniformes de police confondant de réalisme. On a même maquillé des véhicules de la Guépéou pour les mettre aux couleurs de nos braves CRS. Son altesse sénilissime le grand chambellan Gérard Collomb a déjà dépêché les services secrets…

On arrête de déconner. Voilà un film très bien foutu qui se regarde sans une seconde d’ennui. C’est LeMediaTV qui a programmé le film d’Arthur Levivier et m’a permis d’en prendre connaissance.

Arthur Levivier filme. Je pourrais te citer une scène policière, une destruction, une violence ou une autre. Ou bien te raconter cette scène où l’on voit un employé municipal mettre tranquillement à la poubelle les chaussures et le linge étendu qui sèche sur la clôture pendant que les gars épuisés dorment dans les buissons.

On a aussi cet entretien avec un salarié du Conseil départemental du Pas-de-Calais qui explique ce que va devenir le terrain de l’ancienne jungle.

« Le Conservatoire du littoral, qui est propriétaire des lieux, est en train de requalifier les lieux. Y’a un gros travail de nettoyage. […] Et puis renaturer. On le dit pas trop mais aussi avec l’idée de rendre les lieux moins favorables pour un éventuel retour des migrants. Notamment de créer des zones humides, des dépressions, des flaques, un peu partout avec un relief un peu compliqué et inhospitalier. Bon, ça va bien être de la renaturation en faveur de la faune et de la flore sauvages mais ce sera aussi beaucoup moins accueillant si jamais il y avait des velléités de revenir. »

On se doute bien qu’au Soudan, en Afghanistan ou en Érythrée, des milliers de personnes rêvent de venir camper à Calais tout l’hiver…

“Regarde ailleurs” est le premier long métrage d’Arthur Levivier, un jeune autodidacte. Le cinéaste ira loin. L’être humain est debout.

Partager ce billet

Un citoyen ordinaire à la rencontre des personnes cabossées par la vie.