Rapports, constats, révélations : le rideau se lève sur le désastre sanitaire

Rochelle Walensky, directrice des CDC américains (au second plan, le Dr Anthony Fauci).

L’hystérie collective autour de la guerre d’Ukraine aurait tort de nous faire oublier les conséquences désastreuses de la crise sanitaire et encore plus de la vaccination génétique de masse. Ce désastre est désormais admis avec une ingénuité et une confusion confondantes par les sommités qui président aux “conseils scientifiques” des pays occidentaux.

Ainsi, Rochelle Walensky, directrice des CDC américains (agences nationales US chargées de la protection de la santé publique) vient-elle ingénument de reconnaître l’échec des vaccins ARN :

« Nous étions si nombreux à vouloir être utiles. Nous étions si nombreux à vouloir dire : “OK, c’est notre ticket de sortie, non ?” “Maintenant, c’est fini”. Je pense donc que nous avons peut-être fait preuve de trop peu de prudence et de trop d’optimisme face à certaines bonnes choses qui se sont présentées à nous. »

Rochelle Walensky se garde bien de rappeler qu’avant de nous sortir son “ticket de sortie”, les autorités scientifiques dont elle est ont tout fait pour interdire les soins préventifs (hydroxychloroquine, ivermectine…), condamnant à une mort prématurée des milliers de personnes fragiles.

Un rapport méthodologique accablant sur les essais trafiqués du labo Pfizer

Ni Rochelle Walensky, ni ces confrères ne s’étendent sur les révélations atterrantes qui tombent autour des essais trafiqués du labo Pfizer et de la facilité consternante avec laquelle ces autorités faillies ont avalé les salades des charlatans, transformant une immense majorité des populations dont elles avaient la charge en individus génétiquement modifiés. La biostatisticienne Christine Cotton vient d’établir, à destination de la justice, un rapport méthodologique accablant sur ces malversations criminelles à but hautement lucratif :

Une liste impressionnante d’effets nocifs à court, moyen et long terme

Il y a plus grave encore : les effets secondaires nocives de ces poisons génétiques inutiles (contre le covid) n’en finissent pas de se révéler alarmants, y compris à long terme. Christine Cotton, encore :

« Les effets nocifs des vaccins ne peuvent plus être niés. Les signaux alarmants se multiplient, sans recevoir pour autant une réponse appropriée du gouvernement et des pouvoirs publics qui, ayant forcé les Français à la vaccination avec ces substances, en portent la responsabilité. »

Le rideau se lève peu à peu sur les tenants et les aboutissants de la tragédie sanitaire que nous venons de vivre. Mais pas sûr que les explications contrites de Rochelle Walensky et consorts suffisent à leur valoir absolution. L’heure des comptes a sonné.

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.