Trois puissances nucléaires occidentales snobent le prix Nobel de la paix

Trois puissances nucléaires occidentales snobent le prix Nobel de la paix

Contrairement à la tradition, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France boycotteront cette année la remise du prix Nobel de la paix 2017. Et pour cause !

Lauréat : l’Ican, Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. (Vous le saviez ? Pas grand chose là-dessus dans nos médias, n’est-ce pas ?)

Il y a aujourd’hui neuf puissances nucléaires reconnues : États-Unis, Russie, France, Chine, Royaume-Uni, Israël, Inde, Pakistan, Corée du Nord. Seules deux participeront à la remise du prix Nobel de la paix 2017 ce jeudi 30 novembre : la Russie et Israël.

Les autres resteront aux abonnés absents. Et en particulier les trois puissances nucléaires occidentales : les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France. (Vous savez, celles qui veulent interdire l’armement nucléaire à tous les autres… sauf à eux !)

Qu’en pense M. Hulot ?

Au fait, qu’en pense notre « ministre de la transition écologique et solidaire » [rires], Nicolas Hulot, qui depuis son arrivée au gouvernement Philippe n’en finit plus de bouffer ses chapeaux écolos sur à peu près tous les dossiers chauds, et en particulier sur le dossier nucléaire ?

En réalité, Nicolas Hulot n’a guère le temps de penser. Il est trop occupé à promouvoir sa campagne pour un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires. Au nom d’« un plus grand respect du bien-être animal ». Une idée génial du think tank à prétention “socialiste”, Terra Nova… pour faire oublier l’oubli du reste !

« C’est très décevant », a déclaré la leader d’Ican, Beatrice Fihn (non, elle ne parlait pas de ce pauvre Hulot, mais de l’absence des puissances nucléaires à Oslo ce jeudi). Mais c’est un signal que notre campagne attire l’attention. L’Ican a joué un rôle dans le Traité de 122 nations contre les armes nucléaires. »

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>