Pr Didier Raoult : les vaccins ne marchent absolument pas

Je vous recopie une partie de la dernière intervention vidéo du Pr Didier Raoult. Ça devient de plus en plus lumineux, de plus en plus clair, de plus en plus indispensable et vital.


On est quasiment à 10 milliards de doses. Il n’y a jamais eu autant de cas. Aux États-Unis, la situation explose. En France qui tient le record juste après les États-Unis, la situation est exactement la même. Et ce qui est extrêmement étrange et intéressant, c’est le niveau de tension sur la volonté d’augmenter la couverture vaccinale pour un vaccin dont on a la preuve sous les yeux qu’il ne marche absolument pas.

Et donc c’est extrêmement intéressant puisqu’à la limite, on peut toujours dire les gens fragiles peuvent être vaccinés, mais il n’y a aucun intérêt à vacciner une population qui n’est pas à risque puisque l’épidémie flambe de plus en plus à fur et à mesure qu’on fait des vaccins. Et plus on en fait, plus il y en a. Donc on est dans une situation qui est compliquée.

D’abord, on est sorti de la science. Ce n’est plus du tout de la science. C’est de la croyance, c’est de la religion. Ça avait été très bien défini par Karl Popper : « Si vous ne pouvez pas trouver des éléments qui montrent que votre théorie scientifique est fausse, c’est que ce n’est pas une théorie scientifique, c’est de la religion. » Si vous ne pouvez pas acceptez que votre théorie puisse être fausse, vous êtes sorti de la science, vous êtes entré en religion.

Le conformisme social selon l’expérience de Solomon Asch

Quand on est sorti du monde scientifique pour entrer dans le monde de la conviction non scientifique, on peut faire faire n’importe quoi. Lors de son expérience sur le conformisme social, Asch réunit des acteurs, puis des témoins naïfs à qui ils montrent trois lignes en leur demandant si elles sont plus petites ou plus grandes qu’une ligne de référence désignée. Les deux premières fois, les acteurs (et les témoins) donnent la bonne réponse. La troisième fois, les acteurs donnent une réponse fausse, impossible. Eh bien, près de 40 % des témoins naïfs vont se conformer à la réponse fausse, majoritaire, alors qu’ils voient bien que ce n’est pas vrai.

Expérience de Asch : quelle est la ligne la plus longue (réponse : la A).

C’est ce qu’on appelle le conformisme social. Méfiez-vous, être d’accord avec la majorité, ça ne veut pas dire que vous ayez raison. Parfois même vous allez accepter d’être conforme à ce que l’on vous dit et de vous déconnecter de ce que vous vivez pour ce qu’on vous fait croire [cf. aussi la terrible expérience de John Milgram que Didier Raoult décrit aussi dans sa vidéo, ndlr].

Je veux féliciter ceux qui résistent

C’est l’obéissance ! Vous ne pouvez comprendre la torture et la déportation [des Juifs] que si vous comprenez ce qu’est l’obéissance. Et la seule manière d’empêcher l’obéissance, c’est d’avoir des voies alternatives. Il ne faut pas qu’il y ait une voie unique, sinon vous ne savez pas où vous envoie la voie unique.

Je veux féliciter ceux qui résistent. Quand vous n’acceptez pas l’obéissance, on vous menacerez de tout. C’est très intéressant de voir maintenant que le vaccin n’est plus connecté à la réalité. On ne peut pas dire que le vaccin arrête l’épidémie, qu’il présente un intérêt pour ceux qui n’ont pas de facteurs de risques. Personne ne peut plus maintenir une chose pareil, maintenant, c’est pas vrai, on est à 10 milliards de doses.

L’obéissance mène au totalitarisme et à la dictature

Eh bien, vis-à-vis de ça, le ton monte et devient de plus en plus agressif. Il y a quelqu’un [Martin Hirsch, directeur de l’APHP] qui vient de dire : « On ne pas pas soigner les gens qui ne sont pas vaccinés. » Alors il ne faut pas soigner les gens qui fument pour le cancer du poumon, les gens qui boivent pour le cancer digestif ? Vous vous rendez compte jusqu’où on peut aller ? Que des gens qui ont des fonctions administratives aussi élevées puissent proposer de ne plus soigner des gens qui ne leur obéissent pas pour des choses qui n’ont pas de sens.

Il y a des sondages qui ont été faits aux États-Unis où 50 % des Démocrates sont d’accord pour qu’on enferme les non-vaccinés. On ne constate pas ici [ à l’IHU Méditerranée-Infection] le danger que représentent les non-vaccinés, puisqu’ils ne sont pas plus positifs que les vaccinés. Avec des données de ce genre, vous ne pouvez pas foutre des gens en camp de concentration ou les enfermer à la maison. Sinon vous tombez dans des choses qui vous rappellent une partie de la Seconde Guerre mondiale ! On ne peux pas être d’une violence aussi extrême pour que les gens vous obéissent. Quand on veut que les gens vous obéissent alors que ça n’a plus de sens, alors ça s’appelle le totalitarisme.

A propos de Pierrick Tillet 4102 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.