Mort de rire : la meute médiatique ne sait plus où elle est

Mort de rire : la meute médiatique ne sait plus où elle est

Les tirs de barrage déclenchés par l’éditocratie contre tout ce qui menace sa forteresse assiégée et son discours imposé pourrait bien être en train de se retourner contre ses auteurs.

Voilà un exemple visuel – parmi un tas d’autres ! – piqué sur deux titres affichés la même journée du 1er mars 2018 à quelques heures d’intervalle, le premier du Huffington Post, le second des Échos :

Et dire qu’ils ont acheté tous les médias mainstream et tous les instituts de sondages pour en arriver à un aussi désopilant résultat !

Quand vous débattez avec un adversaire, vous savez qu’il perd pied lorsque son discours devient incohérent, décousu, que le calme qu’il s’efforce d’afficher vole en éclat. Sur ce point notre guerre de l’info contre la meute médiatique et les instituts de sondage des milliardaires est, je peux vous l’assurer, sacrément bien partie.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.