Pentagone : Chine et Russie, menaces plus sérieuses que le terrorisme

Pentagone : Chine et Russie, menaces plus sérieuses que le terrorisme

Le Pentagone vient de modifier l’ordre des priorités américaines en matière de défense : la lutte contre la Chine et la Russie passe désormais avant la guerre contre le terrorisme.

C’est en tout cas ce qui est indiqué dans un document de 11 pages présenté vendredi dernier par le secrétaire américain à la Défense, James Mattis [photo].

Pas question, déclare James Mattis, de laisser les deux États menaçants (selon les États-Unis) créer un monde qui « travaillerait pour leurs modèles autoritaires ».

Or, précise Mattis, ces derniers temps, la Chine et et la Russie ont rattrapé une partie de leur retard sur l’armée US dans tous les secteurs du domaine militaire.

Concurrence budgétaire entre Pentagone et CIA

Derrière la langue de bois patriotarde habituelle sur le bon (forcément démocratique) menacé par les méchants (inévitablement « autoritaires »), se cache des préoccupations plus prosaïques : le Pentagone est aussi soucieux de récupérer une partie du budget captée ces dernières années par la CIA au prétexte de la lutte contre le terrorisme.

Et James Mattis ne s’est pas privé de blâmer les restrictions de dépenses imposées par Washington, même si l’enveloppe militaire américaine continue toujours de planer à des budgets-lumière au-dessus de celle des Chinois et des Russes.

Enfin, comme il est écrit sans détour dans le document rédigé par le Pentagone, il est grand temps que les États-Unis restaure leur suprématie dans le monde [très écornée au Moyen-Orient ces dernières années, ndlr] afin d’assurer la prospérité des « citoyens américains ». C’est effectivement plus clair en le disant.

=> Source de l’info : Deutsche Wirtschafts Nachrichten

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.