Mélenchon, le foot et « la génération caillera »

Fort, très très fort, le dernier billet de Jean-Luc Mélenchon à propos de la tragicomédie qui secoue les vestiaires des Bleus en plein Mondial de foot. Du coup, voici notre leader politique de gauche qui se met à aimer fort, très très fort, ce “sport”, si décrié par lui il y a encore quelques jours.

Le Grand Marché, un totalitarisme planétaire sans précédent

Il faut voir comme ils dansent pour lui complaire. Il faut voir comme ils se couchent en signe d’allégeance. Il faut voir comme il corrige d’importance les (rares) récalcitrants. Lui, c’est le grand Marché tout-puissant. Eux, les États qui lui sont pieds et mains assujettis.

Cohn-Bendit et Mélenchon, un ticket politique original

Manquait plus que celle-là ! Jean-Vincent Placé, second du parti des Verts, parfaitement inconnu du grand public en dehors de son microcosme restreint, y est allé de sa saillie incendiaire à la Allègre, qualifiant Europe Écologie, de « bide totale » et Eva Joly de « vieille éthique ».

Comment les instituts de sondages imposent leurs candidats

Le cas Dominique Strauss-Kahn montre le forcing ahurissant des médias et des instituts de sondage pour imposer des candidats « convenables », de gauche comme de droite, à chaque élection importante. Mais les organismes sondagiers tentent aussi de marginaliser les candidats qui pourraient faire de l’ombre à leurs poulains.

Commando israélien : le monde sur le sentier de la guerre

C’est hélas trop souvent la guerre qui ponctue les périodes de graves crises systémiques et civilisationnelles. Celle que nous traversons risque fort de ne pas échapper à cette règle douloureuse. Bien des signes alarmants en témoignent. Et ce n’est pas cette attaque absurde d’Israël contre une flottille humanitaire en route vers Gaza, qui apaisera nos craintes.

L’Éducation Nationale en pleine confusion

Cette année, les élèves qui rentreront en classe de seconde au lycée auront eu une veine inouïe : leurs “nouveaux” programmes, viennent tout juste d’être fébrilement publiés au Journal officiel, in extremis, le 29 avril. Quelques tout petits mois avant la prochaine rentrée fatidique de septembre

La retraite par capitalisation : un leurre éventé

En ces temps de tourmente pour la bonne vieille retraite par répartition, il était assuré qu’on nous ressortirait les grands mérites de la retraite par capitalisation. Un simple examen de la réalité montre pourtant combien cette idée ne tient pas la route et ne peut profiter qu’à une infime minorité de la population.

Le programme du Yéti : 8. La retraite par répartition des gains de productivité

Le nombre de couleuvres qu’ils nous auront encore fait avaler avec cette histoire de retraite par répartition ! ”<< Vous vivez plus longtemps, faut travailler plus longtemps ! >>” Ben pardi ! Un petit examen, tous yeux décrottés de leurs embrouilles-nigauds, fait pourtant apparaître une toute autre réalité.

19 mai 2010 : fin de l’Union européenne

C’est une véritable claque (pas volée !) que l’Allemagne vient d’infliger à l’Union européenne. [En interdisant unilatéralement|http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-05-18/l-allemagne-interdit-les-ventes-a-decouvert-a-nu/916/0/456377] certaines ventes à découvert, de ce mercredi 19 mai à minuit jusqu’au 31 mars 2011, Angela Merkel rompt brutalement avec une union sacrée d’ailleurs toute théorique et depuis longtemps bien vacillante.

Clotilde Reiss, les médias du microcosme et les barbouzes

Curieuse, l’offensive des médias du microcosme pour voler au secours de la DGSE et défendre la virginité “barbouzarde” de Clotilde Reiss. Depuis la libération de l’infortunée “otage”, c’est un déferlement de “spécialistes” sur les ondes, celles de Radio France notamment, pour montrer combien seraient farfelues [les affirmations de Pierre Siramy|http://www.rue89.com/2010/05/17/clotilde-reiss-espionne-une-facon-de-lui-rendre-hommage-151559] sur l’appartenance supposée de la belle à la DGSE.

Apéros géants (suite) : la paroles au peuple-jeunes

((/public/Pave_Facebook.3.jpg|Pavé2|L|Pavé2))Bon, puisqu’il est beaucoup question de toi, peuple-jeunes, pourquoi ne pas te laisser la parole ? Voici deux commentaires recueillis à la suite de mon [billet précédent|/index.php?post/APEROS-GEANTS], l’un de Raphaëlle (posté sur ce site), l’autre de VinceDeg (posté sur [Rue89|http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2010/05/16/aperos-geants-comme-un-air-troublant-davant-mai-68-151432]). Je sers une tournée générale aux auteurs et à tous les heureux lecteurs.

Apéros géants : comme un air troublant d’avant Mai 68

((/public/Pave_Facebook.2.jpg|Pavé Facebook|L|Pavé Facebook))Peuple-jeunes, hého, tu m’entends ? Ben dis donc, qu’est-ce que tu es en train de leur faire avec tes apéros Facebok qui éclatent en pétards aux quatre coins de l’hexagone ? As-tu vu comme ils s’agitent ? Comme ils sont désemparés ? Comme ils s’interrogent vainement sur les moyens de ”« reprendre le contrôle »” d’une situation qui leur échappe et ne comprennent pas ?

Le dépôt de bilan comme solution peinarde

Et si la meilleure solution pour la Grèce, le Portugal, l’Espagne, et tous ces pays chancelants les uns après les autres, était le dépôt de bilan en bonne et due forme ? La bonne vieille mise en cessation de paiement et le redressement pépère à suivre (politique, plutôt que judiciaire, cela va de soi) ?

Les élites face à la Grande Crise : 2. Quelques arbres et de jeunes pousses

”« C’est bien beau de [taper sur les élites finissantes|/index.php?post/LES-ELITES-FACE-A-LA-GRANDE-CRISE-%281/2%29], mais tu les remplaces par qui ? »” Ah, j’étais sûr que tu allais me le sortir, ton argument fuyant, mon petit peuple ! Mais si, elle est prête, l’élite à venir. Elle piaffe d’impatience, juste encore un peu empruntée : quelques arbres assez solides, un tas de jeunes pousses se pressant au portillon. Et toi, peut-être, si d’aventure tu arrêtes de pleurnicher sur toi-même.

Les élites face à la Grande Crise : 1. La déroute du microcosme

La Grande Crise a du bon : elle met à nu l’incroyable délabrement moral et physique de nos élites décaties. Elle livre à cru leurs misérables stratagèmes, leurs compromissions, leurs basses manœuvres. Et surtout, surtout, elle consacre leur totale paralysie, leur pathétique impuissance devant ce qui leur dégringole sur le dos.

DSK EN VEDETTE AMÉRICAINE MÉDIATIQUE DES PRÉSIDENTIELLES 2012

((/public/strauss-kahn_sarkozy_14_07_07_reuters_-c7564.jpg|DSK Sarkozy|L|DSK Sarkozy))Les grandes manœuvres sont commencées ! [Médias du microcosme et organismes sondagiers|http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/2012-strauss-kahn-meilleur-candidat-de-la-gauche-loin-devant-aubry-et-royal-selon-lh2-29-03-2010-867694.php] font déjà feu de tous bois pour tenter d’imposer le candidat “de gauche” qui semble le plus acceptable à leurs commanditaires : Dominique Strauss-Kahn, pour l’heure.