DU REFUS D’ABANDONNER, SELON HOWARD ZINN

Juste avant de disparaître, l’historien américain Howard Zinn aura livré un ultime petit recueil sulfureux, d’une piquante actualité : ”La Mentalité américaine” (Lux éditeur 2009, traduction Nicolas Calvé, 8 euros). Malgré son titre un peu restrictif, cet opus offre trois textes qui dépassent largement les frontières américaines. Et touchent au cœur de notre Hexagone malade. Avec un prolongement final sans doute prémonitoire.

RUINE GRECQUE, “COLLECTIVISME” LIBÉRAL ET MONNAIES PARALLÈLES

((/public/Tetradrachm_Athens_450_reverse_CdM_Paris.jpg|Tétradrachme grec (env. 450 ans av. JC)|L|Tétradrachme grec, env. 450 ans av. JC))Qui franchement s’attendait à autre chose ? La dernière réunion des pays de l’Union européenne censés manifester leur soutien unanime à une Grèce percluse de dettes et de rhumatismes déficitaires, a accouché d’une [malingre souris|http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iEsDBXWN7K9dIgVRN9lhOdbBx03g]. Soutien unanime et partout claironné, certes… mais sans le moindre petit début d’intention de mesurettes pour aider la moribonde à honorer ses cruelles échéances de mars et avril.

LA DOUTEUSE TENTATIVE DE RÉHABILITER LA DETTE PUBLIQUE

On assiste depuis quelques temps à un drôle de mouvement d’inversion. Une tentative étonnante de réhabiliter la dette publique, de délivrer un blanc-seing aux déficits les plus extravagants. A défaut de pouvoir les résorber, on les pare de vertus miraculeuses, on en justifie l’existence, on en nie les pouvoirs de nuisances, on en use à de troubles desseins.

HAÏTI : L’INDÉCENTE SUSPENSION DE L’ÉVACUATION DES BLESSÉS

La nouvelle est tombée, terrible, cruelle, désespérante. ”« L’armée américaine a confirmé samedi avoir suspendu ses vols d’évacuation d’Haïtiens grièvement blessés lors du séisme du 12 janvier en attendant une décision sur la prise en charge financière de leurs soins »” nous informe [l’AFP|http://www.france24.com/fr/20100130-etats-unis-armee-americaine-cesse-provisoirement-evacuer-blesses-haitiens-floride].

LA BURQA COMME RÉVÉLATEUR DE NOS PROPRES DÉSARROIS

Que de verbeuses polémiques, que d’agitations névrotiques et d’excitations enflammées ! Ce débat sur la burqa tourne au fiasco aussi sûrement que celui sur l’identité nationale, dont il exhale les mêmes nauséabonds relents. Les mêmes aveux de désarroi de la part de ceux qui s’y accrochent.

UN HOPITAL PRIVÉ D’URGENCES POUR CAUSE DE “LOYER TROP CHER”

((/public/Abribus_sans_autobus.jpg|L’abribus sans autobus|L))Ils ont mis le temps, mais ils y sont arrivés. Depuis quelques mois, un nouveau centre hospitalier flambant neuf a vu le jour à Cricqueboeuf, dans le Calvados, entre les villes de Honfleur, de Deauville-Trouville et de Pont l’Évêque. Mais sans service des urgences ouvert à ce jour !

CE TRAVAIL QUI BAT EN RETRAITE

[Martine Aubry|http://www.rue89.com/politiques-crise/2010/01/20/retraites-martine-aubry-engage-la-bataille-au-parti-socialiste-134668] vient de forcer le verrou de la retraite à 60 ans en annonçant qu’on pourrait bien travailler bientôt jusqu’à… euh, 61 ans ? 62 ? Plus ? Quelques timides protestations tout au plus pour la forme (Hamon). Et [François Chérèque|http://www.lefigaro.fr/retraite/2010/01/20/05004-20100120ARTFIG00599-retraites-la-cfdt-pour-un-rapprochement-public-prive-.php] d’applaudir aussitôt à tout-va, tous stylos à signature de futurs contrats dehors.

« IL EST INDISPENSABLE DE RÉTABLIR UNE LÉGITIME PROTECTION »

[Maurice Allais|http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Allais], unique prix Nobel d’économie français (1988), mais bien méconnu en son pays, vient d’accorder une rare interview à l’hebdomadaire Marianne, ”<< Contre les tabous indiscutés >>”, reprise en boucle [sur le web|http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2956], beaucoup moins par les médias du cénacle. Il faut dire que pour faire face à la crise, notre illustre inconnu y préconise le rétablissement de barrières protectionnistes ”<< indispensables >>”.

L’AVEU DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE : 35 MILLIARDS D’ACTIFS TOXIQUES

Ami lecteur, que les nombres rebutent, que les statistiques et la valse des milliards révulsent, ne fuis pas ! Je vais t’éclairer sur la situation calamiteuse de la finance internationale avec juste trois petits chiffres emblématiques de rien du tout, fournis tout récemment par notre bonne vieille Société Générale.

PLUS PRÈS D’AILLEURS

((/public/L_autobus.jpg|L’autobus|L|L’autobus)) Un petit rafraîchissement en passant. Elle, je l’ai connue haute comme trois pommes, copine de maternelle avec ma fille aînée. Je l’ai vue grandir, devenir adulte, hésiter, se cogner à quelques murs existentiels. Et puis un jour, elle est partie. En voyage. Avec lui que je ne connais pas, mais c’est tout comme. Le présent s’impose, car au moment où sont écrites ces lignes, ils y sont encore. Ne parlent pas de date de retour.

HISTOIRE D’HAKIM ET AUTRES “PETITS MEURTRES ENTRE AMIS”

”« Pas de problème de sécurité ! »” s’est exclamé Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, après le meurtre d’Hakim, le jeune lycéen du Kremlin-Bicêtre poignardé par un camarade. ”« Un drame individuel »”, ”« une terrible banalisation de la violence quotidienne »”, ont surenchéri Brice Hortefeux et Luc Chatel, respectivement ministres de l’Intérieur et de l’Éducation.

UN POLAR AVEC RIEN QUE DES MÉCHANTS

((/public/Histoire_secrete_du_patronat2.jpg|Histoire secrète du patronat|L|Histoire secrète du patronat))Hé hé, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne se sont pas précipités au portillon ! Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez pas grand chose dans les médias du microcosme sur le dernier ouvrage de Benoît Collombat et David Servenay, ”__Histoire secrète du patronat__ de 1945 à nos jours” (éditions la Découverte, 25 €). Rien dans le Monde, rien dans le Nouvel Observateur, rien dans Libération. Un article tout de même dans Marianne, un bref entrefilet dans le Parisien. Quelques passages chez les derniers trublions du service public radiophonique (Mermet, Manzoni). Mais black-out sur la lagardérienne Europe 1, sur RTL ou sur les plateaux télés.

VŒUX 2010 : COUPEZ LES PONTS AVEC LEUR VIEUX MONDE !

((/public/Aube.jpg|Aube|L|Aube))Cher lecteur impromptu, franchement, à l’aube de cette année 2010, je ne me sens pas de te replonger le nez dans le marasme que nous avons vécu lors de celle qui vient de s’achever. Le seul vœu que je puisse t’adresser, passant obstiné, c’est d’astiquer tes godasses de pèlerin, de prendre tes cliques et tes claques, et de te tenir à distance de ce ramassis de détraqués du bocal. Il y va de notre survie à tous.

LA PRIME CACHE-MISÈRE

Par delà les gamelles fracassantes qu’il subit en cette fin d’année 2009 (fiasco du débat sur l’identité nationale, affaire ratée des centrales nucléaires d’Abu Dhabi, retoquage de la taxe carbone par le Conseil Constitutionnel…), le pouvoir élyséen n’a plus guère à faire valoir dans son bilan économique que les effets “triomphaux” de la dispendieuse prime à la casse automobile.