Statistiques : Français et Américains, rois de l’embrouille

Formidable, les prévisions de l’Insee annonçant une croissance “inattendue” de +0,2 % au quatrième semestre 2011 (+ 1,7 % en un an) ! Épatante, cette irrésistible baisse du chômage ramené à 8,3 % de l’autre côté de l’Atlantique ! Ah, illusion quand tu nous tiens, surtout en période électorale…

Quand Hollande veut rassurer la City de Londres

Francois-Hollande-campaig-007.jpg

Socialist presidential candidate for 2012 François Hollande at an election rally.

Très décoiffant cet article du Guardian faisant état du communiqué de François Hollande aux correspondants britanniques en prélude à sa visite en Grande-Bretagne. Message clair : la City de Londres, place forte de la finance néolibérale débridée, n’a rien à craindre des régulations “socialistes” à venir.

Présidentielle : l’intéressant programme d’Eva Joly

Contre vents et marées, Eva Joly vient de publier son projet présidentiel. Plutôt pas mal. Pas trop de langue de bois et de déclarations d’intentions creuses. Une certaine cohérence. Par certains côtés, il s’approche même d’assez près des cinq conditions que j’avais émises pour aller voter en avril/mai 2012.

Match UE/Grèce : boxeurs au bout du rouleau !

bb_boxe.jpgAvez-vous déjà assisté à un match de boxe ? Celui qui oppose la troïka infernale (BCE/Commission européenne/FMI) aux dirigeants grecs tient de ces affrontements de seconde zone où, dans une salle glauque, deux pugilistes au bout du rouleau, sanguinolents, se châtaignent comme des perdus en attendant le coup de gong final.

Vous avez vu, on ne parle plus d’accord, mais d’ultimatum ! Le noble art ravalé à la foire d’empoigne sous injonction d’huissiers. Enjeux du match : 130 milliards d’aide à la survie pour l’un, 15 milliards de remboursement d’échéances au 20 mars pour les banques de l’autre.

Programme du Front de Gauche (9/9) : l’humain d’abord !

L__humain_d__abord2.jpgVoilà, on arrive au bout de ce fichu programme ! On termine par le meilleur : l’humain d’abord. Ou du moins son émancipation au sein d’une société qui laisse à chacun le loisir d’être maître de lui-même.

Qui permet à chacun de s’enrichir de la richesse des autres et faire partager la sienne. On appelle ça la culture, les arts, le savoir…

Pour le Front de Gauche, pas d’émancipation humaine possible sans politique publique adéquate.

Programme du Front de Gauche (8/9) : mondialisation heureuse

L__humain_d__abord2.jpgQu’est-ce qu’ils ont pu nous bassiner avec leur “mondialisation” : moderne, fait accompli, irréversible… Ringards, réacs, rétrogrades, ceux qui en dénoncent les excès.

Mais c’est quoi, en fait, leur “mondialisation” ? Eh bien, comme pour l’Europe, la perversion tortueuse d’une idée généreuse de confraternité. L’abolition de toutes les lois de protections sociales au profit d’une seule : celle du plus fort qui permet à un groupe dominant de mettre le monde sous séquestre.

Réponse du Front de Gauche…

Programme du Front de Gauche (7/9) : une autre Europe

L__humain_d__abord2.jpgIl a beaucoup été question de l’Europe dans les commentaires qui ont suivi les six premiers volets de ce petit feuilleton. Et à chaque fois, ce n’était pas pour y présenter l’UE comme une force d’émulation, mais comme un frein à la réalisation de notre programme.

Alors quoi ? La première réaction, forcément, est brutale : on vire les vieux jetons de cette punaise de Commission, on renvoie la BCE se faire battre monnaie ailleurs, et on se débrouille tout seul comme des grands !

Mais voyons ce que le programme du Front de Gauche propose sur cet épineux sujet.

Programme du Front de Gauche (6/9) : l’Assemblée constituante

L__humain_d__abord2.jpgPlus de 50 berges, la Ve République ! Et qu’en reste-t-il ? Une pénible parodie, avec des élections menottées par les instituts de sondage, garrottées par les gardes-chiourmes du microcosme médiatique. Et un stérile bipartisme de fait.

Une caricature vaudevillesque de président, un gouvernement de ventres mous, une Assemblée-godillots (merci, m’sieur Jospin), une justice vérolée. Bref, rien de ragoûtant. Un souvenir triste.

Histoire de tourner la page sur ce navrant pastiche de démocratie, le Front de Gauche propose une Assemblée constituante pour une nouvelle République.

Programme du Front de Gauche (5/9) : une vraie République

L__humain_d__abord2.jpgLà, faut dire qu’on a sacrément perdu pied ! Entre les régressions machistes, les lois visant à protéger exclusivement des intérêts privés, les petites saloperies dégueulasses faites à nos amis étrangers (avec ou sans papiers), la République touche carrément le fond.

Ceux qui, sur ce point, se croient encore tenus de différencier une Le Pen d’un Sarkozy ne peuvent que procurer un plaisir inextinguible à certaines mouches sodomites.

Remettre de l’ordre dans ce taudis ? Le Front de Gauche essaie de s’y employer.

The American Collapse : 1 Américain sur 7 dépend de l’aide alimentaire

Pendant que la propagande officielle nous bassine avec la prétendue baisse du chômage US (une belle escroquerie, celle-là !), le site The Economic Collapse (“l’effondrement économique” in french) balance cinquante chiffres  “incredible” sur une réalité bien loin du sénescent “rêve américain”.

Programme du Front de Gauche (4/9) : produire autrement

L__humain_d__abord2.jpg<< La croissance, la croissance, la croissance ! >> Ils n’ont que ce mot à la bouche, névrotique, convulsif. Mais demandez leur ce qu’ils entendent par croissance et vous les verrez se figer, interloqués.

<< Euh, ben, croissance de… “richesses” ? Pour créer des emplois ? Pour remporter des marchés ? Pour faire comme tout le monde ?… >>

Soyez pas vaches, évitez de leur poser la question qui tue : mais produire quelles “richesses” ? Pourquoi, pour qui, comment ? Réponses du Front de Gauche.

Programme du Front de Gauche (3/9) : planification écologique

L__humain_d__abord2.jpgDingue, tous les commentateurs s’accordent pour pointer l’absence de l’écologie dans les programmes de la campagne présidentielle.

Paraîtrait que ce serait la crise économique qui éloignerait les Français de cette noble idée.  Paraîtrait que l’écologie serait un obstacle à la relance de la croissance. Paraîtrait que l’écologie, c’est bien beau, mais c’est luxe.

Moi je veux bien, chers journalistes, mais il se trouve que le Front de Gauche lui consacre un chapitre entier de son programme, à l’écologie. Vous l’avez lu ?

Programme du Front de Gauche (2/9) : calmer les banques !

L__humain_d__abord2.jpgProposez des objectifs sociaux un peu ambitieux et vous déclenchez la levée des boucliers sur les financements impossibles, les menaces de fuite des capitaux et des cerveaux, la faillite inéluctable des entreprises…

Marrant, comment ils ont fait, le Front populaire de 36 et le Conseil National de la Résistance de 45, pour imposer leurs mesures “révolutionnaires” (congés payés, 40 heures, sécu, services publics…), l’un en pleine panade économique, l’autre dans un pays dévasté par la guerre ?

Enfin je dis ça, je dis rien ! Les gens du Front de Gauche, eux, ils veulent reconstruire le tissu économique et social du pays en faisant cracher les banques et la finance.

Programme du Front de Gauche (1/9) : partager les richesses

Le programme du Front de gucheBon, apparemment, beaucoup de lecteurs voudraient connaître plus en détails le programme du Front de Gauche que les médias du microcosme cantonnent à la portion congrue (CSA dixit).

Eh bien, je vais m’y coller et je vous le fais en 9 fiches commentées (et à commenter), c’est-à-dire une par chapitre du document L’humain d’abord (Librio, 2 euros).

Du court, du bref, du concis, mais (j’espère) du clair. On commence par la première.

Mélenchon chez Ruquier : les « pistolets à bouchon » du candidat Hollande

Première fois que je m’aventurais dans l’émission de Ruquier, On n’est pas couchés, sur France 2. Oh, la bande d’ennuyeux ringards ! Pire que ce que j’imaginais. Une heure et demie d’un mortel pensum, d’humour besogneux… pour 25 minutes (heureusement savoureuses) de Mélenchon !

Que se passerait-il si la France annulait sa dette ?

Chaque fois que vous abordez le sujet tabou d’une annulation unilatérale de la dette de votre pays, vous déclenchez le même torrent d’imprécations :

<< Malheureux, la France serait mise au ban des nations, plus personne ne voudrait commercer avec elle, ni lui prêter un fifrelin… >>

Eh bien pas sûr, et je vous le démontre illico.

Nouveaux craquements dans le vaisseau systémique

<< Une faillite de la Grèce n’est pas envisageable >> (Christine Lagarde, 24 janvier 2012)

Dites-vous bien que lorsque la grande prêtresse du FMI vous sort un aussi incrédible credo, c’est que précisément, tout est envisageable, surtout la défaillance inéluctable de la Grèce en question.

François Hollande confond programme et liste de courses

Marrant, au-delà de la tartine médiatique un brin écœurante sur le show de François Hollande au Bourget, aucun journaliste, aucun chroniqueur, aucun observateur n’a relevé que le candidat socialiste s’était gardé de toute allusion au quotient familial, cette mesure-phare qui, il y a une dizaine de jours, devait être emblématique de sa prochaine présidence (selon les sondages).