Le 22 avril, j’irai voter l’esprit serein et le cœur léger

Lucie_et_Raymond_Aubrac.jpg

Trente et un ans que ça ne m’était pas arrivé ! En avril/mai 1981 très exactement. Depuis, j’allais aux élections comme le veau à l’abattoir, mâchoires crispées, boule dans la gorge, m’épuisant à voter contre, à ferrailler rageur dans un pauvre vide démocratique. Cette fois, non, je vais à nouveau voter pour un programme.

Ce patron qui veut voter pour Jean-Luc Mélenchon

Incongru, cet appel publié dans Mediapart par un certain Yanch. Celui-ci dirige Spin SAS, une petite société de 8 personnes, gérant 3 magasins d’électroménager en Isère Nord. Le 22 avril, il votera pour Jean-Luc Mélenchon. Pour ce “petit patron”, pas l’ombre d’une hésitation, ce sera l’humain d’abord, toute !

Financement des programmes : l’un peut, l’autre non

Lorsqu’à bout d’arguments, la droite ne parvient pas à dénigrer un programme de gauche, elle pointe l’infranchissable barrière du financement. C’est le cas tant pour le programme de Jean-Luc Mélenchon que pour le projet de François Hollande. Sauf qu’en occurrence, l’un paraît en mesure de franchir l’obstacle et l’autre non.

Présidentielle : prendre en main le cours de notre histoire

Ça ne pouvait pas manquer ! Faute de pouvoir enrayer la progression de celui qui, non seulement fait la meilleure campagne de cette Présidentielle 2012, mais est le seul à présenter un programme structuré, ne restait à ses adversaires que l’arme de défense massive des perdants : la tentative de ringardisation.

La percée de Mélenchon rend le vote utile inutile

Encore un ! Un sondage LH2-Yahoo publié le dimanche 1er avril (non, non, ce n’est pas une blague !) propulse et confirme le candidat du Front de gauche à la 3e place du 1er tour de la Présidentielle, avec désormais 15% d’intentions de vote (+ 4 points), devant une Marine Le Pen à la peine (-1 point à 13,5%).

Séisme Mélenchon : la réplique du référendum de 2005

Le phénomène Mélenchon a tout du séisme meurtrier. Du moins aux yeux d’un microcosme ébranlé en ses certitudes. Lors du déchaînement des éléments naturels, bien plus passionnant que la description clinique du phénomène, est la réaction de ceux qui le subissent. Et là, purée, on est servi !

La politique étrangère de Mélenchon est-elle si étrange ?

Plusieurs fois que je me fais reprendre sur ce sujet. Mélenchon et sa “douteuse” politique étrangère. Cuba, l’Otan, les États-Unis, la Chine, le Tibet, l’Inde… Autant de brûlantes réserves sur le projet du Front de gauche en la matière. Dernière en date par Pierre Haski, sur Rue89.

Ces terroristes qui sont nés quelque part

Lors de l’émission “Le téléphone sonne” sur France Inter le 21 mars, l’animateur Pierre Weill eut une expression symptomatique à l’endroit du meurtrier Mohamed Merah. Pierre Weill s’adressait à Jean Arthuis, soutien de François Bayou qui, à propos des évènements de Montauban et de Toulouse, avait stigmatisé une << société malade de ses divisions >>.

Tuerie de Toulouse : obscénité d’un deuil surmédiatisé

Aussitôt connue la tuerie de l’école juive de Toulouse, les deux candidats favoris des sondages, François Hollande et Nicolas Sarkozy, décrétèrent unilatéralement la suspension de la campagne électorale. Paradoxalement, jamais on ne les vit tant multiplier les démonstrations médiatiques sur fond de discours sécuritaire.

Une prise de la Bastille en famille

prise_de_le_bastille.JPG

Marrant comme l’approche de grands évènements politiques exacerbe les passions, déclenche des querelles incendiaires jusque dans les familles les plus unies. La “prise de la Bastille” organisée avec succès par le Front de Gauche, ce dimanche 18 mars, ne pouvait que soulever l’exaltation des controverses et des vents contraires.

Cette campagne présidentielle est passionnante

Qu’est-ce qui leur prend, aux “échantillons représentatifs” des instituts de sondage, de nous dire que cette campagne présidentielle est barbante ? Je la trouve passionnante, moi, au contraire. Bon, me direz-vous, sans doute plus par les éclairages sociologiques qu’elle donne, que par les solutions politiques qu’elle laisse entrevoir.

Vivre tue, faut-il interdire de vivre ?

Passons sur l’hypocrisie de la lutte anti-tabac via les hausses exponentielles des taxes. À peu près aussi efficace que l’ethylostest obligatoire dans chaque voiture à partir de juillet 2012 pour vaincre l’alcoolémie au volant ! Aucune prohibition, encore moins fiscale, n’est jamais venue à bout des substances qu’elle prétendait éradiquer. Tout au plus a-t-on abouti à des dérégulations mafieuses meurtrières.

Les sondages biaisent-ils les élections ?

Note du Yéti : je collabore désormais au nouveau site de Frédéric Taddéi, Newsring. Là où Rue89, Mediapart traitent de l’actualité plutôt factuellle, Newsring l’envisage sous l’angle du débat thématique.
Complément judicieux qui me permet d’aborder mes sujets de prédilection sous un autre angle. Voici l’un d’entre eux consacré au rôle des sondages dans la démocratie et publié sous le titre : Sarkozy devant Hollande, Mélenchon à 13%.

Sondage mystère : Mélenchon à 13%, intox ou vérité enfouie ?

Dans un billet publié sur Agoravox, << La grande peur Mélenchon >>, un certain Rep459 livre une confidence qui fait le buzz sur Internet : selon un sondage de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) datant de la mi-février, le candidat Mélenchon serait crédité de 13% des voix au premier tour de la présidentielle 2012.