Banques : le Comité de Bâle met de l’eau dans sa piquette

Le Comité de Bâle et ses fameux accords, vous vous rappelez ? C’est cet organisme qui avait décidé en 2010 de durcir les règles de liquidités bancaires pour que les banques ne se retrouvent plus dans la situation calamiteuse de 2008 et puissent faire face à un nouveau tsunami financier pendant au moins 30 jours.

Lendemains de fêtes : gueules de bois en série

On a beau être habitués aux excès (et même les multiplier pour essayer de ne pas en perdre le rythme), il y a toujours un moment où la gueule de bois vous rattrape. Une simple petite revue de presse de ce début d’année suffit à vous chasser méchamment les derniers lampions de la tête. Florilège…

Vœux 2013 : inverser la “stratégie du choc”

voeux_2013.jpg

Dans mon petit bilan de l’année 2012, j’avais entrevu quelques raisons d’espérer : l’évolution palpable des mentalités (surtout chez les jeunes), la montée en puissance de nouvelles forces vives (tant politiques qu’intellectuelles). Que nous souhaiter de mieux pour 2013, sinon une poursuite et un enracinement de la “Grande mutation” en cours ?

Cadeau de Noël : “Danzon n° 2”, dirigé par Gustavo Dudamel

Gustavo_Dudamel.png

Regardez bien la vidéo qui va boucler ce court billet en guise de cadeau de Noël et d’étrennes réunis. C’est ma mioche de dix-huit berges qui vient de me faire découvrir ça. Regardez bien la jeunesse du chef d’orchestre, Gustavo Dudamel (né en 1981).

Bilan 2012 : quelques raisons d’espérer

Allez, je vous le lâche tout de suite, mon bilan 2012. Parce qu’après ce sera bousculade rituelle au portillon, comme d’hab’. Et moi, à ce moment-là, permettez, je serai plus porté sur le bouchon que sur les constats ronchons. Sur ce, je vous jure que mon présent titre n’est pas inspiré par un excès prématuré de bulles.

“Grande mutation” : la violence comme arme politique

Très intéressante tribune dans le Monde sur la résistance à Notre-Dame-des-Landes. Le texte émanait d’un groupe de trois opposants sur la “zone à défendre” (ZAD). Le trio tenaient à se démarquer de quelques leaders médiatiques auto-proclamés présentant le mouvement de protestation comme essentiellement non-violent.

Humour : quand les banques font des soldes de fin d’année

Faut que je raconte celle-ci ! Les plus fidèles lecteurs se rappellent peut-être ma décision unilatérale de suspendre le paiement de mes échéances de prêts bancaires pour des raisons de priorités personnelles. Les réactions de mes banques ont été, disons diverses, et comme nous allons le voir, parfois assez cocasses.

“Grande mutation” : pour une cour de justice populaire

À peine quitté leurs fonctions, nos deux derniers présidents de la République se sont vus poursuivre derechef par la justice. Et même condamné, pour le plus vieux des deux, pour des faits commis avant sa période d’exercice. Ce qui fait que nous eûmes au moins un malfaiteur comme président de la République pendant douze ans. En attendant le verdict pour le second !

Grèce : la magie de Noël.

Mardi 11 décembre 2012 : Comment la Grèce efface 20 milliards de dette comme par magie. Afin de rendre soutenable la charge de sa dette, la Grèce a racheté un gros paquet de ses propres obligations aux investisseurs privés qui les détenaient. Et comme elle n’avait pas d’argent pour le faire, c’est l’Europe qui a avancé la somme. [Explications.|http://lexpansion.lexpress.fr/economie/comment-la-grece-efface-20-milliards-de-dette-comme-par-magie_364559.html].

“Grande mutation” : et si le problème, c’était leur démocratie ?

Elles sont terribles, ces périodes de crises exacerbées qui ébranlent nos certitudes, pulvérisent les cadres sécurisants que nous nous imposions jusqu’alors. Le doute nous assaille. Notre assurance vacille. Tenez, notre sacro-sainte démocratie, par exemple. Et si c’était elle, le problème à résoudre ?

Le pouvoir socialiste dans les pas de Goldman Sachs ?

Il est de notoriété que la banque Goldman Sachs paria sur la chute du système en le dépeçant d’importance avant qu’il ne fut trop tard. Comme font d’ailleurs aussi conseils d’administration et actionnaires en vidant leurs propres entreprises de leurs substances (plan sociaux à la pelle, dividendes et primes obscènes). Et si nos dirigeants politiques procédaient de même avec les caisses publiques du pays ?

Sortie de crise : les intellectuels et la « Grande mutation »

Ça se passait chez Busnel, sur France 5, le 29 novembre. Jean-Claude Guillebaud disait que le mot qui l’agaçait désormais le plus, c’était le mot “crise”. Nous n’étions plus en crise, expliquait-il, mais entrés en phase de << Grande mutation >>. Que Guillebaud me pardonne le vol de cette expression. Je l’emploierai désormais en lieu et place de la “Grande perdition”.

Sortie de crise : les esprits sont prêts pour le grand saut

En publiant mon dernier billet (<< Sortie de crise : le sang comme probable prix à payer >>), je pensais déclencher l’habituel tollé : ouais, encore ses prédictions de fin du monde, sa délectation catastrophiste ! En fait non, pas vraiment, plutôt une certaine reconnaissance du fait accompli. Les esprits sont prêts pour le grand saut.

Mélenchon : « Je suis prêt à être Premier ministre »

jean-luc_melenchon.jpg

Note du Yéti : remarquable, exceptionnelle interview de Jean-Luc Mélenchon par Mathieu Deslandes sur Rue89. Vaut autant par la pertinence des questions que par la qualité des réponses. Extrait :

« C’est pas de la drague, c’est de la cohérence intellectuelle. » Le leader du Front de Gauche s’appuie sur l’écologie pour « proposer une majorité alternative de gauche ».

Juncker et Hollande, les joueurs de pipeau.

Mardi 27 novembre 2012. Sans le vouloir, involontairement, [Jean-Claude Juncker|http://www.bloomberg.com/video/juncker-lagarde-rehn-on-greek-debt-aid-plan-oynfmcsZTKOeFZMahWN_kw.html] fait rigoler tous les journalistes quand il répond aux questions sur la Grèce en 2022. Plus personne au monde ne croit Jean-Claude Juncker le joueur de pipeau.