Herman Van Rompuy : « Tout se décide ailleurs » (qu’au Parlement européen)

Herman Van Rompuy est le président du Conseil européen.  Et il n’a pas sa langue dans sa poche. Quitte à donner du grain à moudre aux abstentionnistes déclarés pour les prochaines européennes. Logique qu’ils s’abstiennent, déclare en substance Van Rompuy dans une interview au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, tout se décide ailleurs qu’au Parlement de Strasbourg.

Un chef d’oeuvre : “L’effondrement de la civilisation occidentale”

Naomi Oreskes est historienne des sciences et professeur à l’université de Harvard. Erik M. Conway est historien à la Nasa. Il y étudie les interactions entre les politiques nationales, la recherche scientifique et les mutations technologiques. À la rentrée 2013, les deux auteurs publient un article dans le prestigieux journal du [MIT|http://fr.wikipedia.org/wiki/Massachusetts_Institute_of_Technology] (Massachusetts_Institute_of_Technology), Daedalus. Devant le retentissement provoqué par la thèse qu’ils défendent et l’angle choisi pour l’exposer, ils étoffent leur texte pour commettre ce qui s’avère être un essai vif et brillant, qui se veut coup de semonce et livre d’alerte sur l’avenir même de notre civilisation. [“L’effondrement de la civilisation occidentale”|http://www.placedeslibraires.fr/detaillivre.php?gencod=9791020901033], publié en langue française le 30 avril 2014, édition LLL (Les Liens qui Libèrent), 13,90 euros.

Pierre Charasse : « La crise ukrainienne accélère la recomposition du monde »

La_tour_de_Babel.jpg
Illustration choisie par Pierre Charasse pour son blog

Pierre Charasse (non, pas Michel !) est un ancien ambassadeur. Il tient aujourd’hui un très intéressant blog au titre éloquent — La tour de Babel — consacré à une analyse critique de la mondialisation. Il vient de donner ses conclusions sur l’affaire ukrainienne. Saignantes pour l’Otan et le G7.

41 députés socialistes abstentionnistes font passer le plan d’austérité Valls

J’en étais sûr qu’ils se dégonfleraient ! J’en étais sûr ! Ils partirent une centaine et arrivèrent… à trois ! Trois malheureux députés socialistes réfractaires à voter contre le plan de stabilité imposé par la Troïka au ministre Valls. Et 41 faux-culs piteux à s’abstenir… en sachant pertinemment que leur abstention ferait passer le projet !

Agonie du capitalisme : les douze salopardes de l’effondrement d’un empire

<< Ouais, ouais, ça fait des années maintenant qu’on nous dit que le capitalisme est à l’agonie. En attendant, il est toujours là ! >>

J’invite les commentateurs pressés à œillères, pour qui ce genre de propos sert surtout d’anxiolytique pulsionnel contre un stress existentiel en période troublée, à lire ce descriptif minutieux du lent, très lent processus d’effondrement des empires.

Européennes : de l’abstention pêche-à-la-ligne au « boycott citoyen »

Le moins que l’on puisse dire est que ces prochaines européennes n’agitent pas la foule. Ni celle de plus en plus maigrelette des électeurs potentiels, ni celle des partis en lice dont le seul but semble être de fournir un poste bien juteux à leurs recalés des scrutins nationaux. Étonnez-vous après qu’une large majorité, moins silencieuse qu’il n’y paraît, s’en détournent.

Pour Lordon, sortir de l’euro c’est recouvrer le droit fondamental à la démocratie

Remarquable intervention de Frédéric Lordon sur France Inter le jeudi 17 avril à propos de l’Union européenne et de l’euro. Indispensable pour ceux qui veulent mieux peser les enjeux des prochaines européennes. Pour le chercheur du CNRS, l’enjeu d’une sortie de l’euro est ni plus ni moins que de recouvrer le droit fondamental à la démocratie.

Le discours du coq, les singeries du poulailler et les premières fraises de Plougastel

Oh, quel navrant mardi que ce 8 avril ! Quelle comédie de nos gouvernants et de nos “élus du peuple” ! Que de simagrées, que de faux-fuyants et de vraies fuites en marche-arrière ! Étonnez-vous après que le “peuple” sidéré les mette tous dans le même panier (devraient faire gaffe que la guillotine ne revienne pas au-dessus).