Le Printemps européen qui s’annonce…

C’est à n’y pas croire : après le Front de gauche qui anime (et comment !) la présidentielle française 2012, Syriza en Grèce qui frôle l’exploit, le Mouvement cinq étoiles (M5S) qui le crée en Italie, voilà que ce sont les petits Suisses qui, contre l’avis de leur establishment médiatico-politico-financier, parviennent à imposer un référendum par lequel ils mouchent à plus de 67 % les bonus des voyous !

Mali : ces « centaines de morts » jihadistes que personne n’a vues

Une chose est sûre : à chaque fois que des morts sont reconnus au Mali par la coalition franco-africaine, celle-ci annonce simultanément, et systématiquement, le double, le triple, voire le quintuple de victimes dans les rangs jihadistes. Mais qui les a vus, tous ces cadavres ? Où sont-ils diable passés ?

La France dans l’œil du cyclone européen : allons zenfants de la patrie-i-e…

C’en est presque drôle. Cinq ans que nous sommes plusieurs à les alerter, nos chers concitoyens. Et non seulement ils ne font rien, ou le pire (ah, le “vote utile” !), mais en plus ils nous engueulent, nous traitent d’oiseaux illuminés de mauvais augures, nient à toute force les réalités qui leurs pètent les unes après les autres à la figure.

Or voilà, badaboum, 2013, le terrible cyclone grec s’en vient jusque dans nos bras, dépouiller nos fils, nos compagnes. Et cette fois, ce n’est plus nous qui le chantons, mais les autres, la Commission européenne, la Troïka et toute leur bande de prédateurs.

L’économie souterraine comme planche de salut populaire

Appelons-la économie “souterraine”, ou “parallèle”, ou encore, pour les plus pudibonds, économie “informelle”. On lui attribue souvent les raisons quasi exclusives de la crise (la Grèce et ses supposés tricheurs fiscaux). Une étude un peu approfondie montre cependant qu’elle peut être aussi une planche de salut vitale pour les populations précarisées.

Spéculation alimentaire : quatre banques françaises au piquet

rapport Oxfam complet (pdf)Non, ça n’existe pas qu’ailleurs. L’association Oxfam France vient de publier un très intéressant rapport sur les banques françaises qui spéculent sur les produits alimentaires. Vous savez, cette pratique dégueulasse qui impacte sans vergogne la faim dans le monde. Quatre banques françaises au piquet !

“Grande perdition” : l’austérité (ou la relance) pour que dalle

Oui, malgré les efforts de l’Insee pour “estimer” le contraire, la France était bien en récession en 2012. Et à peine un mois et demi après le début de l’exercice 2013, le gouvernement recule déjà sur son objectif de ramener “coûte que coûte” le déficit du pays à 3 %. La politique d’austérité, elle, demeure…

Quand Pascale Clark (France Inter) se prend pour David Pujadas

C’est un phénomène bien connu : en période de crise aiguë, la radicalisation des esprits finit toujours par pointer le bout de son nez et craqueler méchamment le vernis des convivialités de circonstance. Dernière victime en date, la chroniqueuse de France Inter, Pascale Clark, dans son impayable interview d’un syndicaliste en grève.

Guerre du Mali : que s’est-il passé sur Gao ?

Que se passe-t-il au Mali ? Nul ne le sait vraiment. Les dépêches, laconiques, sont d’une pauvreté affligeante, fleurant bon la langue de bois des communiqués d’état-major et la propagande convenue obligeamment relayée par les journalistes “embedded”. Mais il y eut cette contre-attaque étonnante des rebelles sur Gao…

« Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn »

Billy_Lynn.jpgLe soldat Billy Lynn, dix-neuf ans, étourdit son bourdon dans la fumette et l’alcool. La << Tournée de la victoire >> organisée  au pays natal pour ranimer la flamme patriotique, ce projet de film hollywoodien où son personnage doit être interprété… par une actrice, tout ça commence à lui courir sérieusement le chou.

Sa préoccupation à lui est plus prosaïque : va-t-il oui ou non, au bout du compte, être renvoyé dans le merdier irakien ? Voilà résumé à grands traits le sujet du dernier roman de Ben Fountain,  << Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn >> (Albin Michel, 22 euros).

Budget européen : Hollande cause, Cameron et Merkel imposent

Quand aujourd’hui un accord budgétaire est adopté, tu peux être sûr qu’il va flinguer sec. Celui qui vient d’intervenir ce 8 février sur le budget 2014-2020 de l’Union européenne est du genre flagellant vachard. À la baguette, l’anglais Cameron et l’allemande Merkel. Sous la baguette, les fesses bien françaises du supplicié Hollande.

Bonne nouvelle, les banques européennes replongent

La grande guerre, menée désormais aux quatre coins de la planète pour la maîtrise des ressources naturelles et la conquête de positions géostratégiques considérées comme cruciales, ne saurait faire oublier que la crise de la “Grande perdition” continue aussi ses ravages. En première ligne à nouveau, comme en 2008, les banques.

Guerre et uranium : une intervention militaire française au Niger

La guerre du désert sahélien vient de connaître un nouvel épisode. Le président nigérien Mahamadou Issoufou confirme que des forces spéciales françaises évoluent désormais dans son pays pour sécuriser les bassins miniers d’uranium exploités par la multinationale française Areva.

Guerres : l’ONU paralysée, prélude au désastre

C’est l’argument qui tue, lâché à l’envie dès lors qu’on ose remettre en cause une intervention guerrière comme celle de la France au Mali :

<< Cet article oublie simplement et complètement les mains coupées, les voiles, le dévoiement de la religion, les trafics et le banditisme amenés à la force des fusils et des pick-ups… >> (A. Schweizer, riverain de Rue89)

Guerres : doit-on toujours souhaiter la victoire de son pays ?

Not-in-my-name.jpgChaque nouvelle épopée guerrière menée au nom de son pays pose la délicate question de conscience du soutien patriotique réclamé à chaque citoyen. En Afghanistan, en Libye, dans le Sahel africain aujourd’hui, les citoyens sont-ils tenus de faire taire tout esprit critique et d’appeler sans nuance à la victoire en chantant ?

Guerre du Mali : les choses se compliquent

Finie la promenade de santé qui conduisit notre glorieuse armée française jusqu’à Gao et Tombouctou (objectifs d’ailleurs non prévus au programme d’intervention initial). Il n’y avait guère qu’un Elkabach, journaliste très approximatif, pour prétendre le contraire sur Europe 1 face à Jean-Luc Mélenchon.

Face à la crise : le libraire qui voudrait tenir « au moins deux ans »

Il s’appelle… Il s’appelle… Appelons-le Victor H. Il est gérant d’une grande librairie d’une des cinq grandes chaînes qui font à elles seules environ 40 % du chiffre d’affaire de la profession : Chapitre, Espaces culturels Leclerc, Fnac livres, Joseph-Gibert, Virgin Megastore. Vous comprendrez, à ce qu’il va nous dire, qu’il ne révèle ni son véritable nom, ni celui de sa centrale.

La confusion des esprits, nouvelle (et dernière) étape de la “Grande perdition”

Bon, nous y voilà, la crise de la “Grande perdition” atteint enfin son ultime étape : la confusion des esprits. Avec ses multiples déclinaisons : la régression épidermique, les réactions de défense incontrôlées, les explosions de haine et d’agressivité, la stupeur, les fuites en avant meurtrières… Les défaites ont des relents mauvais.