Fred, Alan et le bus 56

Le bus56 (photo : le Yéti)

Ouf, voilà l’été, le temps de laisser un peu tomber les marasmes du monde, de se préoccuper des siens. Et des gens d’à côté. Les gens d’à côté vivent en marge du monde en plein marasme, tentent de s’organiser, de gré ou contraints, mais résolus. Les gens d’à côté sont des gens sympas. Fred et Alan, à bord du bus 56, sont de ceux-là.

Daniel Mermet et les dépeceurs d’idoles

Houla, quelle curée ! Voilà que Daniel Mermet, l’idole radiophonique des gauches, se voit salement descendre de son piédestal pour viol social caractérisé. Avec un acharnement qui finit par mettre très très mal à l’aise. Suffisamment en tout cas pour qu’on s’interroge sur les raisons de ce dépeçage sanglant.

Quand peuple et majorité s’opposent : le dilemme égyptien

<< Les dirigeants occidentaux qui nous disent que l’Égypte est encore sur la voie de la “démocratie” doivent se rappeler que Morsi a été élu lors d’une vraie élection, validée par les pays occidentaux >> (Robert Fisk).

Drôle de situation que celle de l’Égypte aujourd’hui, où majorité populaire et peuple divergent sur le choix de leurs dirigeants. Car c’est bien une confortable majorité d’électeurs qui porta au pouvoir le président Morsi et les Frères musulmans. Et c’est le peuple, descendu en masse dans les rues, qui est à l’origine de leur renvoi.

Débat Mélenchon-Sapir sur l’euro : à la fois passionnant et frustrant

Formidable et passionnant débat que celui qui opposa jeudi en direct sur le plateau d’@rrêts sur Images Jean-Luc Mélenchon à Jacques Sapir à propos de l’euro. Passionnant et frustrant : bien des remarques nous venaient en tête que nous aurions voulu voir relevées par l’un et par l’autre des participants.

Chute de l’empire occidental : le ridicule en prime

Le ridicule ne tue plus, mais il blesse mortellement. C’est juste une question de temps. Les dernières péripéties d’une farce risible viennent d’éclater aux quatre coins du monde. Et révèlent à quel point irréversible le ridicule gangrène désormais l’empire occidental finissant.

Des “fiertés” en marche comme s’il en pleuvait

Assez agacé, un de mes amis Facebook, après la Gay Pride parisienne de samedi :

<< Bon, être fier d’être homo, déjà le concept je trouve ça bizarre. On est homo point barre c’est très bien comme ça. Mais la Gay Pride derrière ses revendications légitimes pour l’égalité des droits des homosexuels ne peut s’empêcher d’être un défilé des pires clichés qui contribuent à maintenir l’homophobie. >>

Encyclopédie du XXIe siècle : une fatwa pour les droits de l’homme

Certains ne jurent que par la Bible pour imposer leurs dix commandements. D’autres brandissent le Coran pour lancer leurs fatwas. Et si nous, nous nous inspirions de la Déclaration universelle des droits de l’homme pour juger de ce qui est légitime ou non ?

Cahuzac, DSK, Jalabert : comment éviter l’overdose d’écœurement ?

Que retenir de ces derniers jours ? Un Cahuzac choisissant avec arrogance les questions de ses ex-pairs députés auxquelles il daignerait ne pas répondre ? DSK faisant une leçon de morale financière aux sénateurs ? Ou la fin d’épopée d’un Jalabert, ex-sprinter un peu bourrin qui se mit soudain à avaler des montagnes et pas mal d’autres troubles substances sans que personne, ni lui-même n’y trouve alors à redire ?

Pandémie : les banques chinoises frappées par la grippe espagnole

Comme en Espagne ! Selon Bloomberg, la Banque populaire de Chine a dû intervenir en urgence jeudi pour sauver des banques chinoises du défaut de paiement en injectant 50 milliards de yuans (8,2 milliards d’euros) dans le corps malade. Et enrayer une brusque montée de fièvre des taux monétaires.

Les neuneus ont créé une coquille vide : le MES

Vendredi 21 juin 2013 : La zone euro renforce l’architecture de [l’union bancaire|http://www.romandie.com/news/n/La_zone_euro_renforce_l_architecture_de_l_union_bancaire18210620130156.asp]. Sur les 500 milliards d’euros du Mécanisme européen de stabilité (MES), 60 milliards d’euros seront consacrés à la recapitalisation directe des banques. Ce montant pourra être révisé par le conseil des gouverneurs du MES si cela est ”<< jugé nécessaire >>”, a précisé M. Dijsselbloem.

Le paludier de Saint-Armel, la saline et le Conseil général

Lever du jour sur la saline de Lasné (photo : Alice Tillet)
Lever du jour sur la saline de Lasné (photo : Alice Tillet)

Golfe du Morbihan. Lever du jour sur la saline de Lasné à Saint-Armel. Des dizaines et des dizaines d’oiseaux d’eau sur la grande vasière : sternes pierregarin en pleine période de nidification, mouettes rieuses et de nombreuses mouettes mélanocéphales, pourtant rares en Bretagne. Sur les bassins à l’écart, échasses blanches, chevaliers gambette, aigrettes, tadornes de belon

Législatives : la mayonnaise Front de gauche ne prend pas

Depuis juin 2012, date de la dernière présidentielle, huit législatives partielles qui se ressemblent :

  • une abstention record ;
  • une UMP qui stagne ;
  • un PS qui s’effiloche à vitesse grand V ;
  • un FN qui grignote ;
  • et un Front de gauche qui ne décolle pas.

Voyons ça de plus près en nous appuyant sur le tout dernier scrutin de Villeneuve-sous-Cahuzac.

Services publics : « Fermez tout, ils sont nuls ! »

La fermeture brutale de ERT, le service public grec de radio et de télévision, a entraîné de drôles de réactions sur les forums. En gros, bon débarras, ils étaient nuls, les Grecs vont enfin pouvoir se nettoyer la tête et réfléchir dans leurs coins. Luigi, un commentateur fidèle de mon blog, abonde dans ce sens. À sa façon…

Incroyable, la Grèce ferme sa télévision publique sans préavis !

dernier_JT_grec.jpg
Ellie Stai, la présentatrice grecque, lors de son dernier journal mardi soir (Petros Giannakouris/AP/SIPA)

Imaginez que Pujadas vous annonce ce soir au Vingt heures : << À minuit, plus de France 2, plus de France 3, plus de Cinq, plus d’Arte. >> Eh bien, c’est exactement ce qui vient de se passer ce mardi soir en Grèce où le gouvernement Samaras vient de décider sans préavis la fermeture immédiate de ses trois chaînes publiques.

Obama en son désert des Tartares terroristes

Alors comme ça, il paraît qu’Obama et ses barbouzes espionnent nos vies privées à travers les réseaux dits sociaux, Facebook, Google, Skype… Certains de mes congénères s’en émeuvent, s’en indignent, hurlent à Big Brother. Personnellement, je m’en contrefous. Big Brother Barack me ferait plutôt pitié.