Perpectives 2012 : la “Grande perdition” en apothéose

Aguigui Mouna, "indigné" de la première heure

— Cornegidouille, c’te déluge de flotte et de vent qu’on se prend sur le paletot depuis la Saint-Sylvestre ! Cette gadoue et ces chaos sur le chemin ! Pas un temps à faire du vélo !

Tais-toi et pédale, Waldeck ! Le jour va bientôt se lever.

— L’énergie musculaire, l’énergie la moins chère, comme disait mon pote Aguigui Mouna !

Bilan 2011 : une année fertile en incongruités

Commencée fort, l’année 2011 : dès janvier, la révolution initiée en décembre 2010 s’enracinait en Tunisie, bientôt rejointe par le soulèvement égyptien, pour se répandre un peu partout avec des fortunes diverses dans quasiment tout le monde arabe. Précision : aucun de ces évènements majeurs n’avait été prévu dans quelques vœux officiels ni dans les anticipations des “spécialistes”.

Un livre-cadeau idéal pour les fêtes !

Ah, la période des fêtes, le moment des cadeaux, le petit havre annuel d’insouciance ! Justement, reçu de ma copine Fabienne le petit bijou que vous ne pouvez pas ne pas offrir à vos amis pour les étrennes. Un chouette bouquin avec un chouette graphisme pour une chouette et pertinente histoire…

Le Congrès américain s’invente 1 000 milliards de dollars

Après la Chambre, le Sénat américain vient de voter 1 000 milliards de dollars de dépenses supplémentaires, démocrates et républicains soudains réunis par l’urgence. L’urgence : éviter la paralysie totale de l’État fédéral dès le vendredi 23 décembre à minuit et assurer son financement jusqu’au 30 septembre 2012.

Nous n’échapperons pas à un Moyen Âge post-capitaliste

Dans un récent billet, Paul Jorion évoquait cette interview où l’économiste américain tendance FMI Kenneth Rogoff déclarait dans Les Échos que non, le capitalisme n’était pas mort, au prétexte qu’il n’existait << aucune solution de remplacement viable >>, et que les seules alternatives sérieuses au modèle anglo-américain ne pouvaient être que… << d’autres formes de capitalisme >> !

Régimes spéciaux des élus : de quelques croustillantes précisions…

D’après les sondages, la Présidentielle est déjà jouée. Même plus la peine d’aller voter ! Pas grave, disent les déclarés battus, l’important, ce sont les législatives qui suivent. Celles-ci permettront aux citoyens d’élire leurs VRAIS représentants. Euh… des représentants pour “représenter” qui et quoi au juste ?