Réponse à Pascal Riché : l’Union européenne est un facteur de crise

« Penser large » pour sortir de la crise, estime Pascal Riché dans un récent éditorial sur Rue89. Et de réclamer pour ce faire « plus d’Europe » – entendez plus de relance européenne – avec cinq ingrédients indispensables à la clé :

Le dénouement biblique de la “Grande perdition” selon le Geab

Avant de prêter serment sur la bible, le futur nouveau président des États-Unis d’Amérique, qui sera élu le 6 novembre 2012, ferait bien de la relire dare-dare. Parce que selon le Geab n° 66, c’est dès septembre-octobre de cette année que retentiront les sept trompettes de Jéricho pour le vieux monde d’avant la crise.

Rêve électoral terminé, 10 milliards à trouver d’urgence

Ouf, terminée cette interminable période électorale… plutôt courte en regard de l’expression démocratique, puisque le nouveau pouvoir va pouvoir faire à peu près ce qu’il veut pendant les cinq ans à venir ! Enfin ce qu’il veut, oui et non, parce que dès aujourd’hui le retour sur terre s’avère sacrément rude.

Face à la “Grande perdition”, la démocratie hagarde

Ah crotte, encore ratée ! En Grèce comme en France, la démocratie ne s’est pas montrée plus maline que ces penauds de G8, G20, pour dénouer enfin les fils de cette pernicieuse “Grande perdition”. Majorité absolue pour les socialistes français à leur Parlement. Majorité pour la coalition Nouvelle démocratie/Pasok en Grèce.

Législatives : l’enjeu déterminant du dimanche 17 juin

Chose assez rare pour être notée, les “marchés” ont la trouille. De Wall Street à la City de Londres en passant par le Palais Brongniart de Paris et les places asiatiques, c’est la même attente fébrile. Celui des résultats des législatives du dimanche 17 juin 2012.

Euro : Hollande-Grèce, un match nul

Ça ne suffisait pas des autres (Fabius, Moscovici), fallait lui aussi qu’il ramène son grain de sel ! François Hollande vient d’y aller de son conseil aux Grecs avant ce dimanche fatidique du 17 juin :

<< J’ai conscience que les électeurs [grecs] doivent avoir la pleine souveraineté, mais je dois les prévenir que… >>

La seconde erreur de Jean-Luc Mélenchon

Il avait fait la meilleure campagne présidentielle. Une présence. Un projet bien ficelé. Avec juste un petit point faible : avoir privilégié les seuls travailleurs (le Smic à 1700 €) et un peu négligé les plus précaires (pas de revenu minimum vital). Lors des législatives, sa seconde erreur fut plus grave, qui l’amena à se focaliser sur son aversion pour Marine Le Pen.

Quand Manuel Valls règle le cas de Gervais Gantchou

Encore un petit tour et il en sera fini de cette interminable période électorale. Une petite semaine et nous commencerons à connaître les véritables intentions du nouveau pouvoir. Enfin non, déjà certains signes tout de même. Un communiqué RESF daté du 4 juin évoque le cas de Gervais Gantchou et la façon dont le ministre Valls le traita.

L’étrange absence de bulletins de vote dans le courrier électoral

Dimanche 10 juin, premier tour des législatives, l’heure de faire son devoir citoyen. Comme à mon habitude, j’ouvre le courrier qui m’a été adressé pour prendre le bulletin de mon choix (ce qui m’évite la fastidieuse cueillette à l’entrée du bureau). Oh surprise, manque le bulletin du Front de Gauche…

Selon Dennis Meadows, il y a des limites à la croissance

"Les limites à la croissance" (Dennis Meadows).jpgUn samedi matin, café tartines, le soleil qui se hasarde dans la cuisine, et puis soudain, paf, vous tombez sur cette superbe interview dans Les-Crises.fr d’un certain Dennis Meadows. Vous connaissez Dennis Meadows ? Écoutez-le, le genre de type à vous éclaircir vos journées…

Dennis Meadows fut un des auteurs en 1972 d’un célèbre rapport au titre prémonitoire : << Les limites à la croissance >>. Une problématique tout ce qu’il y a d’humain : la croissance infinie est impossible ; alors, chers humains, ou bien vous vous calmez, ou bien des forces qui vous dépassent vont se charger de le faire à votre place. Et il risque de vous en cuire.

Crise de la “Grande perdition” : l’étendue des dégâts

Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir annoncé : la déroute du système financier, la désintégration de l’Union européenne, l’hémiplégie américaine galopante, les contrecoups meurtriers de cette crise de la “Grande perdition” sur les économies émergentes… Tout cela est en train de se  parachever dans un chaos systémique étourdissant.

Pour Caleb Irri, la solution de la crise est dans la sédition

Il y a de rares blogueurs que l’on suit avec un intérêt particulier, pour la justesse de leurs analyses et l’évidence des solutions proposées. C’est le cas de Caleb Irri et de ses “Pensées doubles”, un blog improbable, basique de chez basique, mais aux textes lumineux.

Conquête du soleil : l’Allemagne loin devant

L’Allemagne fait une nouvelle fois la nique à ses voisins. Non, il ne s’agit pas de balance commerciale (ce fielleux outil de mesure de la colonisation d’un pays sur les autres), ni de l’état de ses banques (pas plus folichonnes que les nôtres), ni de ses avancées sociales (carrément pires que chez nous)… Mais de la conquête du soleil !

Christine Lagarde : quatorze imbécilités d’une VIP confite

Avant sa comparaison grossière entre Grecs et << enfants démunis d’Afrique >>, Mme Christine Lagarde, ex-ministre de l’Économie, présentement directrice du FMI, non-imposable malgré 380 939 euros de revenus annuels, qui intime aux autres de payer les leurs, nous aura infligé 14 monumentales imbécilités qui en disent long sur les compétences de son clan de malfaisants, réunis généralement en G8 ou G20.

Hollande en Afghanistan : la fausse sortie

Décidément, il les multiplie ! Voilà notre nouveau président débarquant vendredi à Kaboul, impromptu. La première question qui vient à l’esprit est le pourquoi d’un tel voyage. Ce qu’il y annonça n’aurait-il pas tenu dans une intervention toute banale sur un plateau télé bien de chez nous, bien au chaud ?