Le Grand jeu : dernières nouvelles de Syrak

Dernieres_nouvelles.jpg

La prise d’Alep — où l’humanité s’était apparemment effondrée dixit l’inénarrable Samantha Power — avait marqué un jalon important dans le conflit qui ensanglante le Syrak. Une pause également, priorité étant donnée aux négociations, c’est-à-dire au saucissonnage de la rébellion modérément modérée. L’accord russo-turco-iranien, qui a botté Washington en touche, est encore flou, notamment autour du rôle du puissant Ahrar al-Cham, groupe salafiste syrien tendance Frères musulmans. Le sultan arrivera-t-il à détacher ses petits protégés d’Al Nosra et à leur faire déposer les armes ? À suivre…

« Fake news » : le gros mensonge de Christophe Castaner, porte-parole d’Emmanuel Macron, face à François Ruffin

Christophe_Castaner.png
Christophe Castaner sur le plateau de C Politique

La scène se passe sur le plateau de l’émission C Politique le dimanche 8 janvier. François Ruffin (Merci patron !) défend le dossier des salariés d’Ecopla, petite usine d’aluminium fermée sans ménagement et surtout sans que le ministre de l’époque, Emmanuel Macron, ne daigne répondre ni recevoir une délégation de ces licenciés économiques. C’est alors qu’intervient, avec un aplomb sans faille, un certain Christophe Castaner :

Le Grand jeu : entêtement

entetement_trump.jpg
 

Face au vent de l’histoire, le système impérial est en émoi, ne lâche pas prise et s’arc-boute. Les accusations contre le Donald deviennent chaque jour plus ubuesques, l’objectif étant bien évidemment de dénigrer préventivement toute forme de rapprochement avec Moscou — Trump est sous influence russe, c’est la raison pour laquelle il veut s’associer avec Vlad l’empaleur

Bruno Guigue : après l’attentat de Jérusalem, Droite, PS et FN à l’unisson !

ILLUSTRATION
Attentat à la voiture-bélier, Jerusalem 8 janvier 2017

Le 8 janvier 2017, une opération de la résistance palestinienne a coûté la vie à quatre soldats de l’armée d’occupation israélienne, dont trois jeunes femmes. Quatre morts de trop dans ce terrible conflit, bien sûr. Mais cette action n’est pas la première que mènent des Palestiniens réduits à se battre contre l’occupant avec leurs faibles moyens. Utilisant un camion-bélier, cette opération meurtrière, à la différence des actions précédentes, n’a frappé que des militaires. Et elle s’est déroulée sur la promenade de Talpiot, un nouveau quartier juif de Jérusalem érigé sur des terres arrachées aux Palestiniens durant la guerre de juin 1967.

Le Grand jeu : Yeah men ou le surplace du Seoud

xxx
 

Il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir l’enlisement saoudien au Yémen et ce blog l’a annoncé à plusieurs reprises (iciici ou ici). Si l’on y ajoute le fiasco syrien depuis l’intervention russe, le gambit pétrolier perdu et la crise de revenus subséquente, le chameau wahhabite se retrouve chamélisé. Avec un bourbier chiite à sa frontière… Deux cartes qui valent tous les discours.

Bruno Guigue : « Mensonge, fausse bannière et vidéos », une politique américaine

us-soldiers-europe_0.jpg
 

Pour justifier l’ingérence dans les affaires des autres, Washington manifeste à la fois un véritable génie de l’affabulation et un manque évident d’imagination. Les dirigeants US n’oublient jamais d’inventer une histoire à dormir debout, mais elle a toujours un air de déjà-vu. Le plus étonnant n’est pas que Washington fasse preuve d’une telle répétition dans son répertoire, c’est plutôt qu’on semble le découvrir à chaque fois. En attendant, les faits parlent d’eux-mêmes. L’analyse des conflits du demi-siècle écoulé révèle le même modus operandi, elle fait apparaître les mêmes grosses ficelles.

Et pendant ce temps-là les chars américains débarquent en Europe…

Atlantic_Resolve_Getty.jpg
Des chars américains en Allemagne le 8 janvier 2017

L’événement serait presque passé inaperçu : dans le cadre d’une opération nommée « Atlantic Resolve Getty », 4000 militaires américains et 2800 matériels de guerre, dont des dizaines de chars d’assaut Abrams, viennent de débarquer dans le port allemand de Bremerhaven pour être déployés dans les pays d’Europe de l’est. Objectif : << contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix >> (lieutenant-général Timothy M. Ray).

Sondages qui tuent : les prêcheurs mainstream US en plein naufrage

CNBC_sondage.png

Sur fond d’affaire des supposés « hackers russes » et de leur présumé « complice Wikileaks », John Harwood, correspondant à Washington pour les médias mainstream américains CNBC et New York Times, a cru bon de lancer un sondage express avec une question bien ronflante : << Qui crois-tu, Amérique ? >> La réponse des internautes fut cinglante :

Le Grand jeu : Goebbels peut aller se coucher

Goebbels_couche.jpg

Le boiteux d’Hitler doit se retourner dans sa tombe en voyant le degré de perversion propagandiste de nos bonnes démocraties occidentales depuis 25 ans. L’élève a dépassé — que dis-je ! — écrasé le maître. Certes, cela avait déjà commencé auparavant (« incident » du Golfe du Tonkin etc.) mais le niveau atteint depuis dépasse l’imagination.

États-Unis : « Ils assassineront Trump comme ils l’ont fait avec Kennedy et Lincoln »

James_Clapper.jpg
James Clapper, chef du renseignement américain : c’est Russia Today qui a fait élire Donald Trump.

Ça ne s’arrange vraiment pas aux States. Les pétages de plomb se multiplient à vitesse grand V. Les voilà qui voient des Russes partout. Comme ils voyaient des communistes partout du temps bien glauque du maccarthysme. 

Le Grand jeu : prix Nobel du pet

Obama_pet.jpg
 

Les trois prochaines semaines risquent d’être rock&roll, tant Obamaboul semble décidé à laisser le déluge derrière lui. Humilié d’être totalement marginalisé dans le dossier syrien par la prise en main des trois boss (Russie, Iran, Turquie), régulièrement giflé par Poutine sur la scène internationale, mortifié par l’hilarante débandade de la présidentielle, il nous sort un pet du cerveau dont il a le secret.