Mexique : une bombe de gauche au pied du mur texan

Mexique : une bombe de gauche au pied du mur texan

L’évènement était attendu, mais l’ampleur de la victoire d’Andrés Manuel López Obrador (dit AMLO) à la présidentielle mexicaine fait l’effet d’une bombe… de gauche.

Selon des chiffres non encore définitifs, López Obrador (gauche) aurait remporté l’élection avec 53% des voix et plus de 20 points d’avance sur le second (conservateur) qui a d’ailleurs officiellement reconnu sa défaite.

Mais le coup de grisou AMLO va bien au-delà de la seule élection présidentielle. Le Mexique mettait également au scrutin plus de 18 000 postes, parmi lesquels des députés locaux et fédéraux, des sénateurs, des gouverneurs, des maires.

Et l’ouragan de gauche s’est propagé dans toutes les sphères du paysage politique mexicain : la Morena (coalition dirigée par López Obrador) triomphe dans cinq des neuf gouvernorats en balance (elle n’en dirigeait aucun précédemment), remporte la mégalopole de Mexico, devrait obtenir une majorité à l’Assemblée avec au moins 250 sièges de députés.

Les tweets enthousiastes des leaders latino-américains de gauche

Le président américain Trump a fait contre mauvaise fortune bon cœur à l’annonce de cette victoire historique de la vraie gauche au Mexique en envoyant un tweet par lequel il s’est dit « prêt à travailler » avec lui. Ça ne mange pas de pain et vous pouvez être sûr que le bulldozer américain va sans tarder se mettre en branle pour voir comment retourner une tendance qui ne va pas précisément dans le sens de ses intérêts. Une des promesses électorales de López Obrador n’était-elle pas de « remettre à sa place » le président américain ?

En attendant les tweets de félicitations les plus appuyés et enthousiastes sont naturellement venus des leaders de la gauche latino-américaine. La carte géographique des pays concernés en dit long sur l’encerclement du maître d’empire assiégé :

« Nos félicitations les plus chaleureuses au Frère Président élu @lopezobrador, pour sa victoire écrasante aux élections du Mexique 🇲🇽. Nous sommes sûrs que votre gouvernement écrira une nouvelle page dans l’histoire de la dignité et de la souveraineté latino-américaine » (Evo Morales Ayma, Bolivie).

« Quand la politique en Amérique latine commence à changer. Les combattants sociaux avec des idées nouvelles résolues à changer le monde. En avant, López Obrador ! » (Gustavo Petro, candidat de gauche arrivé second à la dernière présidentielle de Colombie).

« Le Mexique commence une nouvelle étape avec @lopezobrador cet homme porte sur ses épaules les rêves et les espoirs des majorités appauvries et exclues. Félicitations au président élu et succès dans la construction d’un Mexique Juste. 🌹🕊 » (Rodrigo Londoño, FARC Colombie).

« Félicitations à Andrés Manuel López Obrador, nouveau président de notre beau et chéri Mexique, avec une victoire dévastatrice. La Grande Patrie est en fête. Coup dur à la restauration conservatrice et aux vents défaitistes que vivait la région. Bonne chance, AMLO ! » (Rafael Correa, Équateur)

« Je félicite le peuple mexicain et son président élu, @lopezobrador. Que s’ouvrent les larges voies de la souveraineté et de l’amitié de nos peuples. La vérité triomphe des mensonges et l’espoir de la Grande Patrie se renouvelle » (Nicolás Maduro, Vénézuela).

« Ce dimanche, élections présidentielles au Mexique. Andrés Manuel López Obrador est un espoir non seulement pour le Mexique, mais pour toute la région » (Cristina Kirchner, Argentine).

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.