Les gens comme on les aime : les coureurs de l’Ultramarin

Les gens comme on les aime : les coureurs de l’Ultramarin

L’Ultramarin est une série de courses à pied organisées annuellement autour du Golfe du Morbihan le dernier week-end de juin. Son épreuve reine : un Grand raid apocalyptique de 177 km.

J’habite sur le Golfe du Morbihan, pas féru pour un sou de courses à pied. Mais chaque année, je suis scotché par la performance réalisée par les amateurs forcenés des deux sexes et de tous âges autour de cette vaste enclave de mer au sein de la terre bretonne.

Quand je dis amateurs, c’est vraiment amateurs : les participants PAIENT leur participation (dans les 100 euros) et les vainqueurs gagnent… une boîte de gâteau. Bref, un exploit juste pour la gloire de celui ou celle qui l’accomplit.

Et encore, peut-on vraiment dire que l’Ultramarin est une course pour la gloire de ses vainqueurs ? Ce matin, les résultats étaient cantonnés à la portion congrue dans la page sport dominicale du quotidien régional.

39h59mn de course pour Maud l’anonyme

Arnaud Hairie

Le vainqueur de l’édition 2018 s’appelle Arnaud Hairie. C’est mon voisin. Quand je l’ai vu arriver samedi sur le coup des 13 heures sur le port de Vannes, les traits émaciés, la foulée mécanique, sans blague j’en avais les larmes aux yeux.

Les champions vous paraissent souvent inaccessibles, sortis de quelque autre mystérieuse planète. Alors quand vous savez que le héros de cette épreuve de fou est le même que le type sympa que vous croisez quasiment quotidiennement, quand ce matin encore, au lendemain de son exploit, il trempait ses jambes endolories sur la cale où vous avez vos habitudes (tandis que d’autres concurrents passaient encore pour tenter de rejoindre l’arrivée), vous mesurez plus encore l’incroyable inhumanité de ce Grand raid et l’humanité de ceux qui l’accomplissent.

Vous voulez vraiment savoir et ressentir ce qu’est réellement ce Grand raid ? Eh bien, faites-le ! Je vous invite à suivre une de ses concurrentes anonymes dans la vidéo qui suit, tournée lors de l’édition 2017. Elle s’appelle Maud et elle a bouclé les 177 km de course en 39h59mn, soit 21h13 de plus qu’Arnaud Hairie cette année (à mes yeux, l’exploit est le même).

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.