Le Grand jeu : Ubu Roi

Si Alfred Jarry revenait parmi nous, il pourrait indéniablement picorer foule d’éléments pour son théâtre de l’absurde et ce début d’année 2022 serait particulièrement prolifique.

Des chars pour repousser des bateaux, une ”invasion miltaire » sans équipement médical de campagne…

Le tambour de la guerre gronde aux quatre coins de l’Europe. Plumitifs et “analystes” prennent un air grave, le brave BHL relace ses rangers Louis Vuitton tandis que la Suède envoie des chars sur l’île de Gotland (rien de tel qu’un tank pour repousser un bateau, c’est bien connu…)

Pendant ce temps, le président ukrainien, premier intéressé dans l’affaire faut-il rappeler, est quelque peu dépassé par l’hystérie et demande à Joe l’Indien de se relaxer et de cesser ses prédictions alarmistes.

Une position partagée en France par le pragmatique Mariani (à partir de 19m45) qui fait en outre judicieusement remarquer que les manoeuvres militaires russes, d’ailleurs annoncées depuis un certain temps à l’OSCE, ne comptent aucun équipement médical (hôpitaux de campagne, ambulances), ce qui serait le b-a-ba en cas d’invasion.

Beaucoup de bruit pour rien

Bref, en l’état actuel des choses, et sous couvert que de nouveaux développements ne viennent pas faire déraper la situation, nous sommes toujours dans le beaucoup de bruit pour rien.

Cela n’empêche pas Washington – les mauvaises langues y verront peut-être justement l’une des raisons de l’agitation actuelle – de prendre contact avec le Qatar pour, tenez-vous bien… fournir l’Europe en gaz en cas de conflit avec la Russie !

Les euronouilles, grands enfants devant l’éternel, étant semble-t-il trop immatures pour prendre leurs propres décisions énergétiques, c’est tonton papa Sam qui s’en charge pour eux.


=> Source : Le Grand jeu

A propos de Observatus Geopoliticus 302 Articles
L'observateur des soubresauts géopolitiques mondiaux, au Moyen-Orient et ailleurs.