L’anti G7 : le sommet sans embrouilles de l’OCS à Qingdao (Chine)

L’anti G7 : le sommet sans embrouilles de l’OCS à Qingdao (Chine)

Pendant que le G7 occidental tournait au fiasco à Malbaie (Canada), un autre sommet se tenait à Qingdao (Chine) : celui de L’Organisation de coopération de Shangaï (OCS).

La Russie et la Chine, maîtres d’œuvre (avec les quatre autres pays membres de l’OCS : Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan), y accueillaient l’Inde et le Pakistan, adhérents récents à l’organisation depuis juin 2017. Le président iranien Rohani assistait également à ce congrès en tant qu’observateur invité.

Si les participants du sommet de l’OCS ne se privèrent pas de railler la déconfiture du G7 concurrent (c’est là que Poutine moqua le « babillage inventif » des Occidentaux), ils s’attachèrent surtout à renforcer leur coopération  sur une liste d’objectifs communs :

  • la lutte collective contre le terrorisme islamiste, avec une surveillance particulière sur l’obtention d’armes chimiques et biologiques par ces groupes ;
  • l’instauration d’une paix durable en Syrie respectant la souveraineté et l’intégrité territoriale de Damas ;
  • la coopération en matière économique et commerciale entre pays membres de l’OCS.

Chacun balaie devant sa porte

On serait bien sûr tenté de comparer avec ironie le fiasco consacré des sept membres du bloc occidental face à la bonne tenue affichée par le bloc eurasiatique. Le citoyen occidental que je suis n’y cèdera pas. Pour deux raisons :

  • ce qui s’est passé au sommet de l’OCS ne concerne en rien les citoyens occidentaux, mais les pays qui ont décidé, en toute légitimité, de coopérer ensemble sur leurs zones d’influence respectives ;
  • par contre, les citoyens occidentaux sont parfaitement légitimé à critiquer et regretter le naufrage du bloc auquel ils appartiennent.

Chacun balaie devant sa porte (la mienne me paraît tout de même aujourd’hui bien encombrée d’ordures). Mais aux autruches qui, depuis le territoire occidental, seraient encore tentés de dénigrer, de nier même, la lente et patiente construction du bloc d’en face, je rapporterai les éléments d’informations suivantes : l’OCS aujourd’hui, c’est :

  • 3,2 milliards d’habitants (presque la moitié de la population mondiale) ;
  • une superficie de 37,5 millions de km² ;
  • un PIB cumulé de 37 200 milliards de dollars ;
  • une production de 1 015 millions de tonnes de pétrole par an.

=> Source de mes infos : RT France

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.