Lactalis : le ministre de l’Agriculture touché-coulé par Élise Lucet

Lactalis : le ministre de l’Agriculture touché-coulé par Élise Lucet

Vous voulez vous faire une idée de la déliquescence dans laquelle ont sombré nos politiques ? Écoutez cette interview de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, par Élise Lucet à propos de l’affaire Lactalis.

L’interview est extraite de l’émission Cash investigation du 17 janvier. Lactalis n’y était pas sur la sellette uniquement pour son lait maternel faisandé laissé en vente sur les étalages en dépit de tout principe de précaution et de toute déontologie professionnelle, mais aussi pour avoir toujours refusé depuis des années de publier ses comptes, en contravention totale avec la législation en vigueur sur les entreprises.

Écoutez bien les réponses dégoulinantes d’hypocrisie du ministre Travert, ses tentatives désespérées pour botter en touche, constatez comment, plutôt que de juger les méfaits de Lactalis, il veut d’abord « évaluer la loi Sapin 2 » [celle qui lui permet d’exiger la publication des comptes de l’entreprise réfractaire, ndlr], voyez ses déclarations d’intention lénifiantes dont chacun sait qu’elles ne seront suivies d’aucun effet : « c’est mon devoir de le faire, gnagna », « parce que nous devons faire respecter la loi, gnagna », « et que la loi, elle s’applique à tous, gnagna… »

Regardez Stéphane Travert suer sang et eau pour tenter d’échapper au guêpier dans lequel il se sent tomber, et vous comprendrez pourquoi un jour vous sentirez l’envie pressante d’aller virer ce genre de personnage à coups de pompe dans le cul.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.