La Fête de la musique selon Macron : juste un gout de chiottes

La Fête de la musique selon Macron : juste un gout de chiottes

Au-delà des critiques assez douteuses sur le genre retenu, la Fête de la musique organisée par Macron à l’Élysée était surtout nulle à chier.

« Quelle honte, quelle décadence, quelle faute morale ! » Les critiques pleuvaient drues, y compris à gauche, au visionnage de la vidéo du spectacle donné à l’Élysée le soir du 21 juin. Au point de susciter une certaine gêne par son déferlement d’homophobie primaire.

Honnêtement, on se fout totalement que les Macron ou qui que ce soit d’autres se délurent avec des spectacles de travestis. Ça les regarde. Le véritable problème était que le spectacle en question était avant tout affligeant de pauvreté artistique. Ce n’était pas tant l’obscénité qui choquait, que l’amateurisme niais des “artistes”. À côté de ce navet, Michou faisait figure de génie.

Il suffit de constater sur la vidéo la consternante chorégraphie donnée par les danseuses et danseurs pour se demander par quelle insigne médiocrité et manque de goût la présidence du pays en est arrivée à commanditer une si navrante prestation de patronage. Pas vraiment étonnant de la part de l’actuel couple élyséen en fait.

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.