Panique : journalistes cherchent usagers mécontents désespérément

Panique : journalistes cherchent usagers mécontents désespérément

La panique des rats acculés est à son comble. Ainsi cette série de tweets postés par des “journalistes” [rires] cherchant fébrilement des usagers SNCF mécontents.

Leur affolement est un enchantement

Mais la détresse du vieux monde ne se limite pas à celle des coquelets médiatiques. Elle touche aussi un personnel politique complètement désemparé.

Ainsi ce tweet précipité d’un ancien premier ministre français comparant l’attaque tragique au véhicule fou commise ce samedi à Münster en Allemagne à celle survenue à Nice par un prétendu islamiste :

Manque de pot, la police allemande a écarté très vite la piste islamiste. Mais pas grave, leur affolement est un enchantement.

=> Photo : Guillaume Pepy, patron SNCF mécontent (opportunément photographié devant des chiottes).

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.