Islamophobie primaire : Charlie Hebdo sur les traces de “Je suis partout”

Islamophobie primaire : Charlie Hebdo sur les traces de “Je suis partout”

Islamophobie : Charlie-Hebdo a encore chié dans sa culotte et ça pue tellement que j’ai failli écrire “Nazi-Hebdo” en souvenir du puant “Je suis partout”.

M’enfin, on ne peut plus critiquer les religions !

Un salaud a commis l’attentat de Charlottesville et Charlie Hebdo n’a pas écrit que “les chrétiens” avaient commis un attentat. Charlie Hebdo n’a pas non plus regretté que le pape, les évêques, les curés et les cathos de base n’aient pas désavoué cet attentat avec assez de vigueur. Et pourtant le Ku Klux Klan défilait à Charlottesville avec ses croix et ses flambeaux. Je reste bref : Yannis Youlountas a fait un billet sur le sujet.

Ce n’est pas une révélation : je suis athée. Les religions m’indiffèrent. Mais, si je suis étranger aux croyances, mon athéisme n’est pas la volonté d’en découdre avec les croyants. Les riches rigolent quand les pauvres se foutent sur la gueule.

M’enfin, on ne peut plus rire de rien !

Je suis partoutÀ chacun ses références. En lisant cette une de Charlie Hebdo qui empeste le rat crevé, j’ai songé immédiatement à Je suis partout [journal collaborationniste et antisémite français paru de 1930 à la fin de l’occupation nazie en 1944]. Tiens, un instant d’histoire. Je suis partout est un hebdo, consacré à la politique internationale d’où son titre, la littérature et les arts au départ, qui a très vite viré à l’extrême-droite. En septembre 1942, retiens bien la date, en septembre 1942 ce journal, ouvertement antisémite depuis bien des années, a publié une bonne blague de Robert Brasillach qui a fait bien rire :

« Il faut se séparer des Juifs en bloc et ne pas garder les petits. »

Je suis partout, qui consacrait beaucoup de place au dessin d’humour, a publié deux numéros spéciaux juste avant la guerre et la solution finale. « Les Juifs » en 1938 puis « Les Juifs et la France » en 1939.

Eh bien, on n’est pas plus pressé de voir paraître le Charlie Hebdo hors-série « Les Musulmans » que le Charlie Hebdo hors-série « Les Arabes et la France ».

Partager ce billet

<p>Un citoyen ordinaire à la rencontre des personnes cabossées par la vie.</p>