Irak, Syrie : de neuneu 2003 à neuneu 2018, le même combat débile

Irak, Syrie : de neuneu 2003 à neuneu 2018, le même combat débile

L’histoire, nous dit-on, ne se répète pas. Mais elle bégaie farouchement, surtout quand elle est produite par des neuneus carabinés : Bush (2003), Trump (2018).

« Mission accomplie ! »

Trump clame à qui veut l’entendre que les frappes en Syrie sont un succès.

Le président américain a salué d’un tweet matinal une frappe « parfaitement exécutée » dont « le résultat n’aurait pu être meilleur ».

« Mission accomplie ! », a lancé Donald Trump… comme son prédécesseur George W. Bush, annonçant en 2003, de manière prématurée, la fin de la guerre en Irak.

George W. Bush était arrivé en tenue d’aviateur à bord d’un avion, il s’était posé sur le porte-avions Abraham Lincoln, il était descendu de l’avion, il avait bombé le torse, il avait paradé, il avait fait un discours triomphant :

« Mission accomplie ! Mission accomplie ! Nous avons ramené la paix en Irak ! »

Dans les années qui suivirent, la guerre redoubla en Irak.

Toujours les mêmes discours de triomphe débiles.

Toujours aussi grotesques.

Toujours aussi ridicules.

Rappelez-vous neuneu Bush en 2003 :

Partager ce billet

Mes priorités : sortir de l’Union européenne, sortir de l’euro, sortir de l’Otan.