Great Reset : chassez le coronavirus, le monkeypox arrive au galop

Klaus Schwab (gourou du Great Reset) et Albert Bourla (pdg Pfizer) lors du dernier forum de Davos.

Pour tout dire, la variole du singe (en anglais “monkeypox”) n’est pas une maladie franchement nouvelle. Découvert en 1958, ce virus sévissait essentiellement dans les forêts du centre de l’Afrique tropicale et frappait… les singes ! Le premier cas humain a été découvert en 1970, toujours en Afrique, et des mesures sanitaires ont aussitôt été prises, car on craignait qu’il ne cause des manifestations cliniques analogues à celles de la variole, mais « moins graves » (Wikipedia).

D’ailleurs, cette maladie se soigne apparemment très bien avec un médicament basique très bon marché, la doxycycline (gagez qu’ils vont finir par l’interdire).

Vous avez dit bizarre ?

Mais chassez le coronavirus, et la variole du singe revient au galop… sauf qu’elle s’attaque maintenant exclusivement aux pays du bloc occidental (vous avez dit “bizarre” ?).

Chiffres arrêtés au 24 mai 2022

Nonobstant le nombre ridicule de cas confirmés, c’est le branle-bas de combat chez les variolisés :

Une tentative manifeste d’asservissement des populations

La ficelle de la manipulation à grande échelle par des élites tentant de garder le contrôle d’un système qui leur échappe, est évidemment très grosse. Nous sommes désormais en présence manifeste d’une tentative d’asservissement des populations par une clique de gangsters sans foi, ni loi.

Dans un monde normal, ces dingues ne tiendraient pas longtemps et seraient rapidement – et par tous les moyens – mis hors d’état de nuire. Seulement voilà, nous ne sommes pas dans un monde normal, mais dans un monde malade. Et ces monstres détraqués ont un avantage : la résignation de leurs populations malades. Ce qui fait que leur entreprise hautement criminelle, vouée à l’échec, a malgré tout toutes les chances de durer et de conduire à une tragédie.

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.