La nostalgie idiote des européistes béats pour l’empire de Charlemagne

La nostalgie idiote des européistes béats pour l’empire de Charlemagne

Ce jeudi à Aix-la Chapelle (Allemagne), Emmanuel Macron l’européiste béat a reçu d’Angela Merkel le prestigieux prix Charlemagne récompensant « sa vision forte pour une nouvelle Europe ».

Ah, Charlemagne !

Ah, l’empire de Charlemagne !

Les européistes sont nostalgiques de cet empire qui, LUI AUSSI, avait prétendu réaliser en son temps l’union de toute l’Europe.

À l’annonce de l’obtention de ce prix en décembre dernier, Macron ne se tenait plus de joie. « Merci pour cet honneur », s’est-il écrié. « L’Europe mérite qu’on la défende et qu’on la refonde ! »

Problème : l’empire européen de Charlemagne s’est lui aussi effondré lamentablement

Le problème, c’est que non seulement sa chère Union européenne a du mal à décoller, mais elle présente aussi d’énormes signes d’essoufflement. À commencer par une nette paralysie du pseudo couple franco-allemand.

Invoquer l’empire européen de Charlemagne pour donner le change et afficher une impression de force et d’assurance, quelle drôle d’idée !

Car l’empire européen de Charlemagne s’est lui aussi effondré lamentablement.

Toutes les tentatives d’unification de l’Europe entreprises au cours de l’Histoire se sont effondrées lamentablement.

Et nous savons que l’expérience suicidaire de l’Union européenne et de sa monnaie unique l’euro va bientôt s’achever à son tour. L’histoire est un éternel recommencement.

Mais les européistes sont comme ça : plus leur construction bat de l’aile, plus ils sont béats d’admiration et d’espoir pour le futur, plus ils se référent comme des nigauds à des personnages historiques  qui eux aussi échouèrent lamentablement à construire cette Europe impossible.

Partager ce billet

Mes priorités : sortir de l’Union européenne, sortir de l’euro, sortir de l’Otan.