État d’urgence : Trudeau fait donner… ses banques !

Justin Trudeau

Justin Trudeau, premier ministre du Canada – dont on rappellera qu’il dut être exfiltré de chez lui il y a quelques jours sous la pression de la colère populaire – Justin Trudeau, donc, vient de passer à la vitesse supérieure de la bêtise en invoquant une loi sur les mesures d’urgence et en faisant donner… ses banques !

C’est elles, les banques, qui auront charge de geler les comptes des réfractaires (ceux qui donnent aux pots du “convoi de la Liberté”, par exemple)…. sans même avoir à passer par une décision judiciaire !

« Sans avoir besoin d’une décision de justice, les banques pourront geler les comptes de toute personne liée aux protestations » (Justin Trudeau, 14 février 2022)

Les banques avant la Justice, tout le symbole d’un monde occidental pourri par un fric tout aussi pourri. Mais il y a fort à parier que les menaces trudiennes (inapplicables, sauf à la marge) n’auront aucun autre effet que d’énerver encore un peu plus les foules excédées (c’est d’ailleurs mal barré pour le premier ministre vu que les gouverneurs des provinces canadiennes, sous la pression populaire, lâchent de leur côté du lest sur les contraintes à prétexte sanitaire).

Tout tourne boudin pour les dirigeants détraqués du monde occidental

Car il n’y a pas qu’au Canada que les gens, routiers ou non, manifestent leur ras-le-bol. Des “convois de la Liberté” se sont mis en branle en Israël, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Autriche… Tous les soirs, les citoyens de villes allemandes de toute taille sortent en masse dans les rues pour protester. Les Italiens ont inauguré des apéritifs géants au nez et à la barbe des bistrots désertés qui leur demandent encore le pass vaccinal.

Tout tourne boudin pour les dirigeants détraqués du monde occidental et leurs souteneurs. Le président de Moderna, un des labos producteurs de vaccin ARN bidon, vient de démissionner après avoir vendu toutes ses actions. Pfizer commence à pétocher devant les révélations à venir sur ses multiples fraudes, sans compter les protestations contre les effets secondaires considérables de sa saloperie.

Des pouvoirs en chute libre

Il n’y a pas que Trudeau à donner des signes de dérangements psychiatriques avancés au sommet du système occidental. En faisant sortir samedi dernier des blindés pour contrer une manif de camping-cars, de véhicules individuels, de motos et de piétons armés de drapeaux tricolores, Macron n’est pas mal non plus dans le genre affolé. Et que dire de Joe Biden annonçant une attaque russe en Ukraine pour le weekend du 12-13 février, finalement repoussée, et pour cause, à demain 16 février ? La plus grosse humiliation que Poutine pourrait faire subir à ces imbéciles seraient de ne pas bouger (d’ailleurs, c’est ce qu’il vient de faire en annonçant le retrait de ses troupes massées à la frontière ukrainienne).

En voyant les blindés de la gendarmerie française déployés samedi dernier autour de l’Arc-de-triomphe face aux camping-cars du « convoi de la Liberté”, un ancien responsable de la CIA a déclaré : « Ce n’est pas le signe d’un pouvoir qui se durcit, mais celui d’un pouvoir en chute libre. » Pas qu’en France, partout ailleurs dans un monde occidental en train de pourrir de la tête.

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.