Effets secondaires vaccins : cri d’alarme d’un assureur allemand

Le propre d’une entreprise privée capitaliste, c’est de faire de l’argent, le maximum d’argent. On l’a vu avec les grands labos pharmaceutiques pendant les vagues de covid. Mais les compagnies d’assurance, les mutuelles, elles aussi veulent faire de l’argent. Et surtout pas en perdre. En Allemagne, par exemple, certaines commencent à renâcler sévère et le font savoir.

Ainsi le patron d’une importante caisse d’assurance maladie, BKK ProVita, a rédigé une lettre officielle, rendue publique par les médias allemands (Die Welt, Berliner Zeitung), pour signaler la « sous-évaluation notable » des effets secondaires des vaccins (et s’inquiéter du fric que ça coûte à son entreprise).

Des effets indésirables 10 fois supérieurs aux chiffres officiels ?

Les chiffres officielles, écrit-il en substance au président du Paul-Ehrlich Institut (PEI, équivalent de notre Agence nationale de sécurité du médicament), font état de quelques 245 000 cas d’effets indésirables signalés par les médecins. Mais à nous tous seuls, facturations des médecins à l’appui, nous en sommes quasiment à ce chiffre, continue l’assureur de BKK Provita.

Or, si on rapporte ce chiffre à l’ensemble du pays en fonction de l’importance de BKK Provita [un peu moins de 10 % du marché allemand de l’assurance privée, ndlr], on peut établir qu’ « entre 2,5 et 3 millions de personnes ont dû subir un traitement médical pour lesdits effets secondaires ».

La guerre d’Ukraine a fait disparaître la crise du covid des unes de nos médias. Providentiel au moment où les politiques sanitaires occidentales – ah, le Great Reset ! – prennent l’eau de toute part. Mais gagez que si les informations de l’assureur allemand se confirment, les mutuelles de tous pays, à commencer par le nôtre, sauront ramené les autorités et les populations aux dures réalités.


=> Lire la lettre du patron de BKK Provita dans France-Soir

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.