Urgence : il faut détruire les banques avant qu’elles ne nous détruisent

Urgence : il faut détruire les banques avant qu’elles ne nous détruisent

Notre principal ennemi aujourd’hui : les banques, toutes les banques, qu’il faut détruire avant qu’elles ne nous détruisent.

Royaume-Uni : en septembre 2008, les banques privées britanniques étaient en faillite.

Pour les empêcher de faire faillite, le gouvernement britannique a dépensé des centaines de milliards de livres sterling.

Un seul exemple : en 2008, pour sauver la banque Royal Bank of Scotland (RBS), le gouvernement a dépensé 45,8 milliards de livres ! Il a nationalisé la banque à 78 %.

Neuf ans plus tard, le gouvernement britannique va revendre 15 milliards de livres d’actions de la banque. Il va la reprivatiser.

Pendant toute cette période, la RBS n’a dégagé aucun bénéfice annuel. Mais les corrompus du gouvernement britannique sont parvenus à sauver cette banque en péril aux frais du contribuable.

Conclusion :

Dans cette affaire de sauvetage de la banque RBS, les contribuables britanniques vont perdre 26,2 milliards !

Le système bancaire actuel, c’est ça :

  •  quand ça va bien, les banquiers se goinfrent comme des porcs ;
  •  quand ça va mal, les contribuables doivent payer des milliards pour sauver les banques de la faillite, … et les banquiers se goinfrent encore comme des porcs.

Ce système est pourri, complètement pourri.

Il faut détruire ce système pourri, les banques et les politiciens véreux qui les soutiennent, avant qu’il ne nous détruise.

Le plus tôt sera le mieux.

Partager ce billet

<p>Mes priorités : sortir de l’Union européenne, sortir de l’euro, sortir de l’Otan.</p>