Chasseurs “écologistes” mais bien sûr !

Chasseurs “écologistes” mais bien sûr !

« La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force. » Les chasseurs “premiers écologistes de France” ? Mais bien sûr…

Et pourquoi pas du monde, de l’univers intergalactique, du cosmos infini tant qu’à y être ?

Ok, restons en France. On estime à environ 200 millions le nombre de cartouches tirées chaque année. Des tonnes et des tonnes d’éléments métalliques et plastiques jamais ramassés, et pire, de l’ordre de 1000 tonnes de plomb dispersées en pleine nature, matériau toxique par excellence, tuant des milliers d’oiseaux atteints de saturnisme notamment, perturbant ainsi toutes les chaines alimentaires et polluant mécaniquement les écosystèmes et les eaux vivantes.

Quant à la “régulation des populations”, enfumage total : les espèces se régulent seules, à condition évidemment de ne pas massacrer leurs prédateurs naturels sous prétexte qu’on les a déclarés nuisibles.

Par ailleurs, sachant que sur les 30 millions d’animaux tués chaque année, 20 millions seraient issus d’élevage, proies faciles relâchées ensuite, inadaptées à la vie sauvage, incapables de se nourrir, où, quand, comment se ferait cette putain de soit disant régulation ??

Tout ça pour un “sport” qui consiste à traquer un animal pour “le plaisir” de le mutiler ou l’abattre. Bravo l’écologie !

Les chasseurs ne sont pas tous des braillards avinés déambulant avec des armes à feu chargées, certes, mais se faire passer pour les champions de la protection de la nature, mon cul, faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages (ni tirer dessus si possible).

Partager ce billet

Autodidacte en tout, café-théâtre, chanson française (auteur-compositeur-interprète), sculpture, photo, écriture, et même agriculture, en rupture de ban avec "le système", je me cantonne désormais à produire de la pensée et de l'émotion. Je n'attends pas de jours meilleurs (ils seront pires) mais j'en fabrique comme je peux...