Cédric Herrou : extrême droite maladroite ou lanceur de farine ?

Cédric Herrou : extrême droite maladroite ou lanceur de farine ?

La leçon drôlatique de Cédric Herrou à ses enfarineurs de Valence (Drôme)…


Dimanche 16 septembre 19h00 je suis devant le cinéma Le Navire [pour la projection de son film “Libre”, ndlr]. Le public en file attend en discutant.

Cyril, le gérant de la salle me signale 5-6 personnes à capuches dans le hall du cinéma, ce genre de racaille que j ai pu côtoyer en quartier niçois. Cette racaille qui sévit en bande dans les lieux publics, dans le seul but de dominer par la peur.

Nous prenons des photos de ces jeunes au teint blafard. Je les quitte du regard et voilà qu’ ils sautent sur moi sac de farine en main. Une partie du public s’interpose, des coups volent, des personnes se retrouvent à terre, un identitaire farineux se fait maitriser, bref une ambiance carnavalesque maladroite et ridicule qui tourne mal.

Je vous avouerai qu’après 10 garde à vues, 5 perquisitions, des dizaines de menaces de mort, l’acharnement journalier du préfet des Alpes maritimes, il m’en faut plus pour trembler ou m énerver. Ce qui m’attriste c’est le traumatisme des personnes qui attendaient pour voir le film. Rappelons qu’ils étaient 8, nous étions plus de 200 dans la salle

En représailles je leur enverrai une recette de gnocchis [pâtes préparées avec un mélange de farine de blé et de pomme de terre] parce que comme dirait ma mère c’est pas bien de gâcher de la nourriture !!

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.