LES CHIENS À L’ÉCOLE

((/public/chiens_ecoles.jpg|chiens_ecoles.jpg|L)) »Voici, brut de décoffrage, sur le thème de l’ignominie ordinaire, le témoignage d’un parent d’élève que mon ami Jean-Luc, du blog [Kinoks|http://kinoks.org], m’a fait parvenir. Ces faits, s’ils sont vérifiés (et il n’y a pour l’heure aucune raison d’en douter ; cf. ci-dessous les liens vers deux articles de la Dépêche du Midi qui les corroborent) devraient être impérativement répercutés sur le maximum de sites et de blogs. » Mais voilà que ce week-end, j’accueille ma fille Zoé — elle a 13 ans — de retour du collège de Marciac (Gers). Elle me raconte son mercredi au collège… Colère à l’intérieur de moi… révolte… que faire ? J’ai demandé à Zoé d’écrire ce qu’elle me disait là. Elle a accepté. Voici donc son témoignage, avec ses mots à elle :

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (6)

((/images/inconscient.jpg|inconscient|L)) ///html

Épisode 6 : L’inconscience

—–

/// « L’inconscient constitue un instrument redoutable. Non pas tellement pour son contenu refoulé, refoulé parce que trop douloureux à exprimer car il serait puni par le socioculturel. Mais par tout ce qui est au contraire autorisé. Et quelquefois même récompensé par cette socioculture. Et qui a été placé dans son cerveau depuis sa naissance. L’homme n’a pas conscience que c’est là. »

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (5)

((/images/bagarre.jpg|bagarre|L)) ///html

Épisode 5 : Inhibition de l’action

—–

///  »(Retour dans la cage au rat ; troisième cas de figure…) » « Dans cette troisième situation, le rat ne peut toujours pas fuir. Et va donc continuer à recevoir toutes les punitions. Mais il sera en face d’un autre rat qui lui servira d’adversaire. Et dans ce cas, il va lutter. Cette lutte est absolument inefficace. Elle ne lui permet pas d’éviter la punition. Mais il agit. Un système nerveux, ça ne sert qu’à agir.»

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (4)

((/images/Conditionnement.jpg|conditionnement|L)) ///html

Épisode 4 : Le mur du langage

—–

/// « Nous avons dit déjà que nous n’étions que les autres. L’individu ne peut plus maintenant et depuis déjà longtemps assurer sa survie seul. Il a besoin des autres pour vivre. Il ne sait pas tout faire. Il n’est pas poly-technicien. » « Dès son plus jeune âge, la survie du groupe est liée à l’apprentissage chez le petit de l’homme de ce qui est nécessaire pour vivre heureux en société. On lui apprend à ne pas faire caca dans sa culotte, à faire pipi dans son pot. »

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (3)

((/images/rat.jpg|Le rat|L)) ///html

Épisode 3 : Punition

—–

///  »(Expérience : un rat dans une cage comportant deux compartiments. Entre ces deux compartiments, une cloison et une petite porte. Le plancher grillagé de chacun de ces deux compartiments est relié à une petite source électrique.) » « Le plancher du compartiment où se trouve le rat est électrifié intermitemment. Avant que le courant électrique passe dans le grillage du plancher, un signal sonore prévient l’animal qui se trouve dans la cage que quatre secondes après, le courant va passer. »

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (2)

((/images/petit chien.jpg|le petit chien|L)) ///html

Épisode 2 : Les autres

—–

/// « J’ai parlé de la mémoire. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’au début de l’existence, le cerveau est encore, nous disons, immature. Donc, dans les deux ou trois premières années de la vie d’un homme, l’expérience qu’il aura du milieu qui l’entoure sera indélébile et constituera quelque chose de considérable pour l’évolution de son comportement dans toute son existence. »

Feuilleton de l’été : VIVRE MALGRÉ TOUT (1)

((/images/grenouille.jpg|grenouille|L)) ///html

Épisode 1 : Les trois cerveaux

—–

/// « La seule raison d’être d’un être, c’est d’être. C’est-à-dire de maintenir sa structure, de se maintenir en vie. Sans cela, il n’y aurait pas d’être. » « Contrairement aux plantes qui se maintiennent en vie sans se déplacer, les animaux, eux, donc l’homme qui est un animal, sont forcés d’agir à l’intérieur d’un espace. »

«Je fais appel à la conscience des députés européens…»

 »(Je relaie ici bien volontiers le texte remarquable qui suit, publié ce 13 juin 2008 dans les pages [Rebonds|http://www.liberation.fr/rebonds] du quotidien Libération – Le Y) » Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe était un continent d’émigrants. Des dizaines de millions d’Européens partirent aux Amériques pour coloniser, échapper aux famines, aux crises financières, aux guerres ou aux totalitarismes. Aujourd’hui, je suis avec préoccupation le processus de la dite «directive retour». Ce texte, validé le 5 juin par les ministres de l’Intérieur des 27 pays de l’Union européenne, doit être approuvé le 18 juin par le Parlement européen. Je perçois qu’il durcit de manière drastique les conditions de détention et d’expulsion des migrants sans papier, quelque ait été leur temps de séjour dans les pays européens, leur situation de travail, leurs liens familiaux, leur volonté et le succès de leur intégration.

GRANDS CORPS VIVANTS

((/images/GCV.jpg|grands_corps_vivants|L))C’est toujours comme ça. Quand on traverse des passes difficiles — et en ce moment on est servi ! — la poésie repointe toujours le bout de son nez. La poésie toute nue, la poésie toute crue, sans vains ornements ni colifichets. Comme exutoire à notre colère et baume à notre désarroi. Apollinaire au temps de la première  » »der de der » » ; Char, Desnos, Éluard pendant la saloperie nazie ; aujourd’hui, deux tisons tout brûlants dont j’aimerais vous dire un mot.

HISTOIRE ÉMOUVANTE

 »L’histoire que vous allez lire maintenant est une des plus émouvantes que je connaisse. Je le dis avec d’autant plus d’humilité que je n’en suis pas l’auteur. Il est d’une inconnue dénommée Lnela. Voici son texte, illustrations comprises. » ///html

==========

Vous rappelez-vous ?

Une histoire vraie et émouvante

/// ((/images/histoire_emouvante 1.jpg|les trois amis avant|C))

2008, ANNÉE EXPLOSIVE ?

((/images/Krach.jpg|krach|L))Voici deux documents passionnants transmis par mon ami Christophe84. Ils éclairent crûment ce que risque fort d’être l’année 2008. Ils n’ont pas été extraits de quelconques blogs gauchistes, mais émanent de sites hautement pointus, genre [Boursorama|http://www.boursorama.com] ou [Newzy.fr|http://newzy.fr], là où des spécialistes échangent des infos que les médias du cénacle ne divulguent jamais. À voir et à diffuser sans modération…

UNE BOUFFÉE D’AIR

((/images/fin de partie.jpg|fin de partie|L)) Bon, ça y est, c’est (presque) fini. Les carottes sont cuites. Le pays a le président qu’il mérite. Le président a la chambre qu’il voulait, genre suite royale. Et nous, nous allons essayer de soigner notre mauvaise gueule de bois des lendemains de fêtes foireuses. Une bouffée d’air s’impose et vite…