Réfugiés à Calais : « C’est comme vivre en enfer »

Bidons.gazes.jpg

Bidons d’eau gazés par la police

Le rapport de Human Rights Watch est sous-titré “Abus policiers à Calais contre les migrants enfants et adultes”. Tu n’y trouveras pas plus de “Fuck Macron !” dans la version anglaise que de “Collomb l’enculé” ou bien de “sous-préfet nazi” dans la version en français. C’est du travail d’organisation internationale. Irréprochable.

La galère sans fin des enfants dyspraxiques

dyspraxie-02.jpg

Ma candidate insoumise a reçu la lettre d’une association de parents de gosses dyspraxiques qui dit le ras-le-bol des galères. Dans la litanie des doléances on relève l’incompréhension des enseignants, les attentes sans fin à la MDPH, maison départementale des handicapés, le non-respect des contrats, l’impossibilité pour les parents modestes de payer les séances de rééducation.

Émigrer : suivre la ligne du chemin de fer

CheminDeFer.jpg
 

Le 9 mai 2017 la police évacue 1609 réfugiés qui dormaient dans les rues autour du centre de premier accueil de la Porte de la Chapelle faute d’y être… accueillis. Comme d’habitude on préfère déployer une nuée de flics armés en guerre plutôt qu’une poignée d’interprètes compétents… Agathe Nadimi a publié ce petit texte peu avant cette énième évacuation.