Caisse de soutien aux cheminots grévistes : ça s’emballe enfin !

Caisse de soutien aux cheminots grévistes : ça s’emballe enfin !

Malgré les petits calculs morveux de la direction SNCF (qui voit – forcément – de moins en moins de grévistes), tout s’emballe côté soutien.

Déjà, corrigeons la perspective : dans le cas de révolte présent, ce n’est pas le nombre de chômeurs qui compte, mais celui des trains qui ne circulent pas. Et là, au 4 avril 2018, pas une seule baisse à se mettre sous la dent pour la bande à Pepy.

Ensuite et surtout, fait notable, les porte-monnaies des soutiens financiers aux émeutiers sont en train de s’ouvrir largement et à vitesse grand V.

Reste 31 jours pour faire péter le million !

Hier, nous regrettions le faible nombre de participants à cette caisse de soutien  : 2957 participants pour 107.054 euros réunis en une dizaine de jours. Faiblard.

Aujourd’hui, c’est-à-dire dès le lendemain, formidable accélération : 7618 participants (+158% en une seule journée !) pour 253.077 euros collectés (+136%). Pas encore top de chez top, mais infiniment encourageant !

Surtout, cette accélération démontre, plus que tout sondage à la con concocté par les instituts des Bolloré and co, l’ampleur du soutien populaire au mouvement.

Reste 31 jours pour faire péter le million ! Rappel aux fauchés insoumis (oui, il y en a, ce n’est pas une accusation) qu’un euro par personne pour 500.000 insoumis revendiqués, ça fait 500.000 euros de soutien. Et deux petits euros en moyenne pour le même nombre de donateurs, ça cote 1 millions d’euros, un trésor de guerre inestimable. On avait le Téléthon, inventons le Grévisthon.

(Cliquer sur l’image pour participer)

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.