Bob Solo, plein les mirettes : 17/09

Bob Solo, plein les mirettes : 17/09

Hits: 524

Visiteur du soir.

Et visiteuse.

« La nature éteint les livres
L’herbe recouvre la pensée
Le vert absorbe l’encre
On traverse une terre comme on épuise un amour
On est changé par ce qu’on traverse
Le paysage afflue dans le corps
Le vent s’engouffre dans le sang
Le ciel remonte au cœur
On regarde des oiseaux qui s’affairent dans un arbre abondant, chevelu
Ils s’appellent, se répondent, le bec éclaboussé d’ombre »

Christian Bobin, “Éloge du rien”.

Ce matin.

Partager ce billet

Autodidacte en tout, café-théâtre, chanson française (auteur-compositeur-interprète), sculpture, photo, écriture, et même agriculture, en rupture de ban avec "le système", je me cantonne désormais à produire de la pensée et de l'émotion. Je n'attends pas de jours meilleurs (ils seront pires) mais j'en fabrique comme je peux...